Les bons et les mauvais coups de Dave Dombrowski

Nous sommes à peine remis du congédiement de Dave Dombrowksi ; évaluons donc un petit peu son travail à la barre de Red Sox de Boston. Quels ont été ses meilleurs et ses pires moments comme directeur général des Champions défendant de la Série mondiale?

Les bons coups

Le gérant recru en 2018, Alex Cora, a été le vainqueur de la Série mondiale à sa première saison derrière le banc. Il a également mené son équipe à une saison de 108 victoires, la meilleure pour la franchise. Il a su tirer le meilleur de ses joueurs - surtout Mookie Betts, qui a été le joueur par excellence de la dernière saison. Également, il a été tellement dominant dans ses stratégies en séries l'an passé, qu'il est une des raisons importantes de ce championnat.

alex cora
Photo : Getty

Dombrowksi a réussi à attirer l'agent libre vedette J.D. Martinez à Boston en vertu d'un contrat de 110 millions de dollars pour cinq saisons. On se rappelle que le marché était extrêmement lent l'an passé et Martinez n'avait signé qu'en février. Il venait de connaître une excellente saison avec 45 circuits et un OPS à 1.066. Avec les Bas Rouges, Martinez compte 224 points produits en 281 parties avec une solide moyenne au bâton de .320.

Lorsque Dombrowksi est allé chercher Craig Kimbrel via le marché des transactions, on a pu voir qu'il n'a pas donné grand-chose pour obtenir l'un des meilleurs releveurs de l'histoire. En novembre 2015, Kimbrel passe des Padres de San Diego aux Red Sox en retour de Manuel Margot, Javy Guerra, Carlos Asuaje et Logan Allen. En trois saisons avec l'équipe, Kimbrel a réalisé 108 sauvetages avec une moyenne de points mérités de 2.44 en plus d'un ratio de 14.9 retraits sur trois prises par neuf manches lancées.

kimbrel3
Photo : Carlos Osorio

L'extension de contrat offerte à Xander Bogaerts mérite aussi une étoile. L'arrêt-court de 26 ans est devenu un des, sinon le meilleur à sa position. Et les Sox peuvent dire merci à Dombrowski puisqu'il est sous contrat jusqu'en 2026, grâce à une longue extension signée en avril de cette saison. Seul Mike Trout (8.7) et Alex Bregman (7.0) ont un meilleur WAR que Bogaerts (6.3) cette saison.

Les mauvais coups

Échanger Travis Shaw pour Tyler Thornburg n'a rien donné de bon pour Dombrowski, qui a perdu sur toute la ligne. Il avait décidé de garder Pablo Sandoval pour jouer au troisième coussin. Ce dernier a été libéré après 32 parties en 2017 après avoir maintenu une très faible moyenne de .622 de présence et puissance. Quant à Thornburg, il a affiché une moyenne de points mérités de 6.54 en 42 manches en près de deux saisons avec l'équipe. Travis Shaw a été sublime avec les Brewers de Milwaukee en ayant deux saisons de plus de 30 circuits. Gageons qu'il regrette beaucoup cette décision.

shaw
Photo : Associated Press

La perte de Kimbrel a aussi fait très mal. Le releveur qui mène les Red Sox présentement est Brandon Workman avec seulement 11 parties sauvegardées. Ils figurent présentement au 22e rang pour le total de sauvetages (28), mais sont les troisième pires avec un impressionnant total de 25 parties sabotées. En plus, on se souvient que Kimbrel vient de signer en cours de saison, alors son acquisition aura certainement grandement aidé son équipe. Il doit s'en mordre les doigts présentement, car c'est lui qui se retrouve maintenant sans emploi après ne pas avoir été en mesure d'améliorer son enclos il y a un mois.

Des décisions mi-figue, mi-raisin

On ne sait pas dans quelle catégorie les mettre, mais voici quelques décisions bonnes et douteuses en même temps. L'an passé, les acquisitions de Steve Pearce et de Nathan Eovaldi ont été qualifiées d'excellentes. Par contre, cette saison, leurs retours furent une erreur. Eovaldi n'a lancé que 48 manches cette saison ...et que dire de Pearce qui n'a qu'un seul circuit en 29 parties avec un salaire de 6,25 millions de dollars.

Bref, un parcours avec plus de bonnes que de mauvaises décisions, en plus d'un championnat de la Série mondiale en 2018. Dombrowski a fait ce qu'il avait à faire puisque le but est de gagner. Malheureusement, la saison 2019 n'est pas ce qu'il souhaitait et il en paye le prix, mais était-ce mérité?

Source : The Score

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

Après les Mariners, les Astros détruisent les A’s

Luke Voit sera-t-il de l’alignement des Yankees en séries?

Suivant