Fin de saison dans les mineures : où en sont nos Québécois?

Toro
Publicité

La fête du Travail marque chaque année la fin de la saison régulière dans tous les niveaux des ligues mineures. C’est le temps pour les joueurs québécois de faire revenir à la maison et de faire le point sur la saison. Passion MLB a fait ce travail pour vous. Voici où en sont les Québécois évoluant dans les mineures à la fin de saison 2019.

Abraham Toro au sommet

Commençons par le plus haut niveau. Dès le camp printanier, Toro nous préparait à une saison couronnée de succès. Sa saison commence au niveau Double-A avec les Hooks de Corpus Christi dans la Ligue du Texas. En 98 matchs, le Longueillois a maintenu une ligne de frappe de .306/.392/.513. En août, les choses se sont bousculées pour le Québécois. Le 1er août, les Astros l’ont promu au niveau Triple-A. Il sera encore meilleur à ce niveau, maintenant une ligne de frappe de .424/.506/.606. La blessure à Carlos Correa ouvrira la porte à Toro.

Le 22 août, les Astros invitent leur 6e meilleur espoir à joindre le grand club à Houston. Le jeune homme fera ses débuts le même soir, mais attendra le lendemain pour frapper son premier coup sûr.

Publicité
Publicité

Sa saison n’est donc pas officiellement terminée, au plus grand bonheur de tous les amateurs de baseball de la Belle Province. On pourra encore le suivre tout au long du mois de septembre et peut-être même en octobre.

Charles Leblanc

Au niveau Double-A, on trouve le Québécois Charles Leblanc. À sa 4e saison dans les rangs professionnels, Leblanc brille à nouveau par sa constance et sa fiabilité. Les Roughriders de Frisco ont pu compter sur un joueur explosif dans 123 matchs sur 140. Au bâton, le Lavallois a connu un début de saison explosif. Après les 70 premiers matchs, Charles était parmi les meilleurs frappeurs de la Ligue du Texas, tout juste derrière Abraham Toro.

Sa deuxième moitié de saison a été plus normale. Il termine la saison dans ses chiffres habituels avec une ligue de frappe de .265/.330/.356. Cet été, Leblanc est devenu une vedette au Texas. Il s’est d’ailleurs mérité un surnom de la part de l’équipe : LebLAUNCH.

Ben Pelletier

Benjamin Pelletier est notre troisième ambassadeur québécois dans les mineures. Cette année, Pelletier avait la chance de se faire valoir au niveau A, saison complète, avec les BlueClaws de Lakewood, équipe affiliée aux Phillies de Philadelphie. En 107 matchs, le Québécois a maintenu une ligne de frappe de .197/.274/.350.

Ne vous laissez pas impressionner par les chiffres. Ben est un joueur clé de l’alignement qui se montre à la hauteur des moments les plus importants. Il a aussi terminé la saison en force. Il s’est même mérité le titre de joueur de la semaine de la New York-Penn League. Entre le 13 et le 19 août, le Bouchervillois a maintenu une ligne de frappe de .467/.556/1 000, frappant deux doubles et deux coups de circuit.

Publicité
Publicité

Jonathan Lacroix

Le quatrième et dernier Québécois à avoir amorcé la saison dans les mineures est Jonathan Lacroix. L’espoir des Astros commençait sa deuxième saison au niveau A, saison complète, avec les River Bandits de Quad City. Ses performances au cours de la saison étaient relativement stables.

Sa saison a cependant été ralentie par une blessure à la fin du mois de mai. Sa ligne de frappe de .222/.310/.316 n’a malheureusement pas été suffisante pour conserver son poste. Les Astros ont décidé le 26 juillet de le libérer.

À l’an prochain pour Julien et Masson

Deux autres Québécois s’ajouteront à cette liste l’an prochain. Au repêchage de juin, les Twins du Minnesota ont mis la main sur la vedette des Tigres de l’Université Auburn Édouard Julien. Après deux tentatives, les Twins ont finalement pu convaincre Julien de se joindre à la formation. Il devait faire partie de leur club-école de niveau « Recrue avancée » à Elizabethton à son retour des Jeux panaméricains, mais le Québécois s’est plutôt retrouvé sur la liste des blessés. Il faudra donc se retenir jusqu’à l’an prochain pour le voir en action.

Edouard julien 2 auburn athletic
Photo: Auburn Athletic

Jean-Christophe Masson a pour sa part été l’élu des Blue Jays de Toronto. Le Lévisien s’est entendu avec la formation canadienne et devait rejoindre son équipe de recrues en République dominicaine. Malheureusement, rien n’indique qu’il ait participé à un match.

En vrac : Gladu, Therrien, Jean et Pelletier

Raphaël Gladu avait renoncé au baseball affilié avant même le début de la saison pour se joindre aux Aigles de Trois-Rivières. Après un début de saison incroyable dans la Ligue CANAM, Gladu a reçu l’appel des Mets. Le Québécois essaierait à nouveau de se faire une place chez les Mets de St Lucie (A-fort).

Malheureusement, il n’a pu retrouver son coup de bâton sous le soleil de la Floride, et après seulement huit matchs, il est retourné à Trois-Rivières. Sa saison 2019 se termine tout de même bien puisque le Trifluvien a dominé la CANAM avec une ligne de frappe de .299/.362/.428 et 60 points produits.

Publicité
Publicité
Gladu
Raphaël Gladu dans l’uniforme des Aigles. – Photo : Olivier Croteau

Jesen Therrien avait été assigné aux Dodgers d’Oklahoma City en avril pour terminer sa réhabilitation. Il n’a cependant pas foulé le terrain en 2019.

Antoine Jean et Raphaël Pelletier ont refusé les offres des équipes qui les avaient repêchés en juin. Jean prend plutôt le chemin de l’Université de l’Alabama pour à la fois s’instruire et se faire connaitre davantage des recruteurs. Pelletier quant à lui terminera ses études secondaires avant de se joindre aux Horned Frogs de la Texas Christian University en 2020.

Publicité

Interactions du lecteur