Un jeune de 9 ans a aidé Chris Davis à sortir de sa période sombre

L’histoire peut sembler banale. Après tout, Chris Davis était un nom qu’on entendait sur toutes les lèvres pour les mauvaises raisons. Ce n’était pas vraiment de sa faute, mais malgré lui, il a inscrit son nom dans les pires colonnes de la MLB.

Bref, il a établi une séquence historique de 62 présences au bâton sans coup sûr. Pour vrai, j’avais de la peine pour lui.

Publicité

Je n’étais pas la seule.

C’était le cas d’Henry Frasca, un jeune partisan des Red Sox. Mais pourquoi je vous parle de ça ce matin? Parce qu’il s’agit d’une belle histoire.

Malgré le fait que les Orioles ne l’intéressent en rien en théorie et que coeur ne bat que pour les Red Sox, l’empathie a pris le dessus.

À 9 ans seulement, il a écrit une superbe lettre d’encouragement à Chris Davis afin de l’aider à traverser ce dur moment dans le stationnement du stade. Puis, après plusieurs tentatives, Frasca a réussi à s’approcher de l’abri des Orioles et à remettre sa lettre à l’entraîneur Tim Cossins. Ce dernier l’a remise à Davis et lui a indiqué que ça valait la peine de la lire.

Publicité

Dans cette lettre, le jeune homme explique à Chris Davis que son rendement au baseball n’a strictement rien à voir avec le fait d’être une bonne personne ou non. Par la suite, il a indiqué que Davis était bon et qu’il l’avait prouvé par le passé et que le reste importait peu.

Ce geste de bonté à amener Henry Frasca à rencontrer Chris Davis ainsi que de visiter le domicile des Orioles. Ce que Henry Frasca ne savait pas non plus, c’est que Chris Davis a conservé cette lettre avec lui le jour de sa réception et c’est aussi le jour où Chris Davis a mis fin à cette triste séquence.

« Lorsque j’ai commencé à la lire, je suis devenue très ému.  Puis je me suis dit, tu sais quoi? Aujourd’hui, c’est le moment [de mettre fin à cette affreuse séquence], j’ai mis la lettre dans ma poche arrière et je l’ai conserver. » – Chris Davis

Ce qu’Henry Frasca a fait est un bel exemple pour chacun d’entre nous. Oui les joueurs gagnent des millions, mais ils restent humains et on ne sait jamais ce qui se passe dans leur vie.

Le monde a besoin de plus d’Henry Frasca.

Image par défaut
Alexandra Philibert
Publications: 1534
Alleyop360Attitude Football