Ryan Yarbrough insatisfait de la décision de Kevin Cash

Yarbrough

Hier, le lanceur Ryan Yarbrough était véritablement dans son élément. En 8.2 manches de travail, le partant des Rays a retiré huit hommes par élan, n’a donné que trois petits coups sûrs et a littéralement réduit l’attaque des Mariners au silence – comme les partisans des Mariners – dans une victoire de 1-0 des siens.

En fait, hier, il y a eu trois victoires au compte de 1-0… et les trois ont eu lieu sur la route.

Publicité

Vous aurez remarqué qu’il a lancé 8.2 manches, soit 26 retraits. Alors qu’il était à 99 lancers et qu’il ne lui restait qu’un homme à retirer afin d’obtenir un blanchissage, Kevin Cash est débarqué sur le terrain et l’a remplacé au profit d’Emilio Pagan. Ce dernier a donc été crédité d’un sauvetage d’un seul retrait.

Même la foule (de Seattle, dois-je spécifier) a fait savoir à Kevin Cash qu’elle était mécontente puisque quelques huées ont été entendues lorsque le gérant s’est avancé sur le terrain.

Publicité

Le jeune lanceur n’avait jamais lancé aussi longtemps et le gérant ne voulait peut-être pas lui faire dépasser la barre des 100 lancers alors que l’écart n’était que d’un seul point.

Yarbrough comprend

Ultimement, Yarbrough s’est dit fâché et insatisfait au début, mais il sait que son gérant travaille pour le bien de l’équipe. En bon gars d’équipe, il a affirmé que Cash voulait sans doute lui laisser la balle, mais qu’il a jugé que Pagan était plus frais et dispo pour compléter le travail.

Yarbrough s’est dit excité par le balayage des Rays sur les Mariners, une formation qui a donné du fil à retordre aux Rays la saison dernière. C’est ça qui est important, dans le fond.

Publicité

Tampa Bay se dirige maintenant à San Diego afin d’affronter les Padres dans un duel interligue.

Interactions du lecteur