L’ère de la jeunesse est bel et bien en selle dans la MLB

Le slogan de la saison 2019 de la MLB est « Let the kids play». En bon français, laissez les enfants jouer et ça ne pourrait être plus vrai.

Une vague de jeunesse prend d’assaut la ligue avec les Ronald Acuna Jr., Vladimir Guerrero Jr., Fernando Tatis Jr., Bo Bichette, Juan Soto, Alex Bregman, Shohei Ohtani, Gleyber Torres et compagnie.

Publicité
SPORTS-BBN-PADRES-TATIS-SD
Nelvin C. Cepeda/San Diego Union-Tribune/TNS

Non seulement ils réduisent la moyenne d’âge grâce à leurs 25 ans et moins, mais ils frappent aussi. Selon Andrew Simon, jamais la ligue n’a connu d’aussi bons joueurs en bas de cet âge dans son histoire.

En date de jeudi dernier, 29 joueurs de 25 ans ou moins ont cumulé au minimum 100 apparitions au bâton, un OPS+ d’au moins 120. Tout en se plaçant au 2e rang de l’histoire avec un wRC+ de 99, tout juste derrière les jeunes de 1928 qui incluait Lou Gehrig, Jimmie Foxx, Mel Ott et Paul Waner.

Si on s’attarde à ceux qui ont 21 ans et moins, ce groupe de joueurs frappe collectivement pour .287/.368/.521 avec un wRC+ de 129. Le meilleur wRC+ de l’histoire moderne.

Cody Bellinger-30hr
Cody Bellinger – Photo : Dodgers

Leur nom dans l’histoire

Pour vrai, on ne compte plus le nombre de faits d’armes qu’ils ont réalisé.

Publicité

Par exemple Cody Bellinger, 23 ans, mène présentement la Nationale pour le WAR et est bien partie pour un titre de MVP. Acuna, 21 ans, pourrait bien obtenir la 5e saison 40-40 de l’histoire de la MLB (40 circuits et 40 buts volés). Tatis Jr., même s’il ne revient pas cette saison, deviendra la 9e joueur de 20 ans et moins à avoir une campagne avec un OPS+ de 150 en 100 apparitions au bâton ou plus. Pete Alonso, 24 ans, a égalé le record de circuits dans la Nationale pour une recrue (39) établie par Cody Bellinger il y a deux ans.

La liste pourrait continuer très longtemps. Ça, ce n’est que la pointe de l’iceberg des 25 ans et moins.

Les partisans sont chanceux de voir à l’oeuvre toute cette jeunesse talentueuse. À l’heure où on se parle, certains d’entre eux deviendront des légendes et le fun ne fait que commencer.

Source : MLB

Image par défaut
Alexandra Philibert
Publications: 1534