Aaron Boone a sa petite idée pour raccourcir les matchs | Une 27e saison gagnante de suite à New York

Suite à une lourde défaite contre les Indians (19-5) plus tôt cette semaine, Aaron Boone s’est exprimé au sujet d’une possible mercy rule.

Le principe est simple : si après une manche donnée (par exemple en fin de septième manche), une équipe mène trop largement, on peut arrêter le match et donner la victoire à l’équipe qui mène. Cet écart peut être fixé à 10 ou 15 points, mais l’idée de Boone est d’éviter de poursuivre inutilement des matchs jusqu’à la neuvième manche alors que l’on connait déjà le vainqueur.

Publicité

 

Lorsqu’un match est largement perdu ou largement gagné avant la neuvième manche, les équipes placent des joueurs de position sur le monticule pour éviter tout effort inutile aux vrais lanceurs et une éventuelle blessure. Austin Romine avait déjà lancé une manche contre les Red Sox en juillet lors d’une partie terminée avec un pointage similaire. Et lors de la défaite 19 à 5 contre les Indians, Aaron Boone a utilisé le frappeur désigné Mike Ford comme lanceur.

L’argument des opposants : « c’est tellement drôle! »

Si les gérants veulent éviter cela, c’est une tout autre histoire pour les spectateurs qui raffolent de ces situations cocasses où les points sont marqués beaucoup plus facilement. C’est donc l’occasion de voir encore plus de points que ceux qui ont déjà été marqués et qui ont amené les gérants à cette situation. Si le joueur de position est finalement très bon comme lanceur, on s’en délecte tout autant. De même lorsqu’il n’est pas à l’aise et qu’il lance des balles à 55 mph.

On adore tous voir ça.

En fin de compte, les spectateurs auront passé une excellente soirée, sans compter qu’ils ont payé pour neuf manches de baseball, et pas six ou sept.

Les joueurs qui se trouvent à lancer trouvent aussi le moment génial. Mike Ford l’a dit, il a trouvé cela « amusant ».

Publicité

Dernier point également, Aaron Boone pourra compter sur un joueur de plus dans son effectif l’an prochain (26 au lieu de 25) et même un 27e lors des journées avec deux matchs au programme. Il pourra donc s’arranger plus facilement pour pallier ce genre de problèmes et laisser les gens comme nous profiter du spectacle.

Et vous, pour ou contre une mercy rule?

Une 27e saison gagnante de suite à New York

Après leur victoire 3 à 2 contre les Indians de Cleveland, les Yankees ont donc engrangé leur 82e victoire de la saison. C’est désormais officiel : cette saison sera gagnante (ça ne faisait aucun doute…) puisque chaque dispute 162 matchs.

Il s’agit donc de la 27e saison gagnante d’affilée pour les Yankees.

La dernière fois que les Yankees ont perdu plus de matchs qu’ils n’en ont gagnés, c’était en 1992. Cette année-là, il n’y avait que 26 équipes dans les Majeures, les Expos de Montréal faisaient encore partie du jeu (ils avaient une fiche gagnante), et les Blue Jays remportaient la Série mondiale.

Une tout autre époque donc…

Une seule équipe a fait mieux que la série en cours de 1993 à aujourd’hui. En fait, ce sont les Yankees… Ils ont gagné plus de matchs qu’ils en ont perdu lors de chacune des saisons disputées entre 1926 et 1964, soit 39 au total.

Une époque encore plus lointaine…

Image par défaut
Damien Bourlet
Un français qui joue au baseball, qui regarde du baseball, et qui le commente en toute humilité, avec les yeux d'un enfant admiratif de ce sport fantastique.
Publications: 378
Alleyop360Attitude Football