Un record peu enviable et une (autre) défaite pour Aaron Sanchez

Sanchez

Hier soir, les Jays lançaient la deuxième moitié de leur saison au Yankee Stadium de New York. Face à la machine offensive des Yankees, Charlie Montoyo a délégué le jeune vétéran Aaron Sanchez.

Comme d’habitude, le partant a bien fait au début, mais les choses se sont gâtées. L’artilleur a donné quatre points aux Bombardiers en cinquième manche (les quatre seuls points du match), ce qui lui a conféré la défaite.

Publicité

Une autre défaite, oui.

Les Yankees ont beau ne pas être un client facile, mais Sanchez en arrache depuis longtemps. En fait, depuis le 27 avril, soit le deuxième match de Guerrero Jr. dans les Majeures, Aaron Sanchez n’a pas obtenu une seule victoire à sa fiche.

Pire encore, à ses neuf derniers départs, il a obtenu la défaite. Il s’agit d’une première depuis 2004 et d’un record d’équipe pour les Jays – record qu’il partage avec Jeff Byrd (1977) et Juan Berenguer (1981).

Depuis le 2 mai, il a obtenu 12 défaites et deux matchs sans décision. De ces deux matchs-là, un seul est une victoire… mais il n’avait lancé que trois manches.

Publicité

Que faire?

Charlie Montoyo et son groupe d’entraîneurs doivent prendre une décision puisque rien ne fonctionne cette année avec Sanchez. Sa valeur marchande est au plus bas et il ne peut pas partir contre des peanuts.

Pour cette saison, la solution doit donc être à l’interne.

Personnellement, je réitère ma solution : il doit devenir un releveur. Il performe bien lors des débuts de parties, mais pas plus loin dans les matchs. Il n’aurait donc pas à lancer ces manches-là en tant que releveur et il préserverait ainsi ses doigts fragiles.

De plus, la situation est plus propice à ce genre de revirement qu’il y a quelques semaines puisque Ryan Borucki est dans le AAA et arrivera sous peu, Sean Reid-Foley reprend tranquillement du poil de la bête et Jacob Waguespack est aussi une solution – pour ne nommer que ceux-là.

Publicité

Mais comme Stroman sera échangé sous peu, je doute que Montoyo veuille dépouiller sa rotation de Sanchez et laisser trop de place à des nombrils verts. À suivre.

Interactions du lecteur