Trois joueurs qui retrousseront leurs manches!

Aaron Judge 99

La première moitié de saison est officiellement derrière nous. Ce soir, bien qu’il y ait eu un match hier, les activités normales reprennent dans la MLB. Exit la camaraderie du Match des étoiles. Exit les sourires après s’être fait retirer sur trois prises. Exit les multiples coups de circuit. C’est chose du passé. Maintenant, les 30 clubs ont tous le couteau entre les dents et ils n’ont qu’un objectif, remporter l’ultime trophée. Bien que certains clubs comme les Orioles ne peuvent même pas penser à cela, certains autres sont toujours dans la course pour un accès aux éliminatoires de fin de saison. Pour parvenir à leurs fins, ces clubs devront miser sur des rouages importants et ces derniers devront connaître une deuxième moitié de saison parsemée de succès pour jouer de la balle en octobre. En voici quelques-uns qui, nous croyons, connaitront un excellent deuxième droit cette saison.

Publicité

Mookie Betts

Le MVP de l’Américaine en 2018 a déçu cette année. Après avoir frappé pour un maigre .217 au mois de juin, il semble avoir renversé quelque peu la vapeur en juillet. Il affiche une moyenne de .435 jusqu’à maintenant. Bien sûr, ce n’est que six petites parties, mais somme toute, on voit déjà qu’il a changé son approche et que cela semble être payant pour la vedette des Sox. À mon humble avis, le mois de juin n’est qu’une égratignure sur la feuille de parcours de Betts et celui-ci rebondira, solidement, pour tenter d’éviter à son équipe l’humiliation de rater les séries éliminatoires après avoir tout remporté l’an dernier. Les Sox accusent un retard de 9 matchs sur les Yankees au sommet de l’est de l’Américaine et ils sont deux matchs en retard pour une place wild card.

betts
Mookie Betts – Photo : Billie Weiss/Boston Red Sox

Aaron Nola

L’as lanceur des Phillies a lui aussi connu un début de saison bien en deçà des attentes qu’on lui avait fixées. Après avoir terminé troisième l’an passé pour l’obtention d’un Cy Young, Nola n’a pas vraiment lancé à la hauteur de son talent. Sa fiche de 8-2 peut sembler jolie à prime abord, mais il en est tout autre puisque sa MPM s’est chiffré à 4.89 il n’y a pas si longtemps. Du jamais vu dans son cas, lui qui avait une MPM de 2.37 l’an dernier. Par contre, à ses quatre derniers départs, Nola semble avoir repris du poil de la bête. Il a lancé au minimum 6,2 manches à chaque départ et il a effectué une moyenne de 106 lancers par rencontre. En 29,2 manches, il n’a donné que deux points mérités, récolté 34 retraits sur trois prises et affiche une MPM de 0.61. Décidément, si les Phillies veulent participer à la danse automnale, ils auront besoin de ce Aaron Nola… et d’autres lanceurs de qualité, mais ça, c’est un autre dossier!

Publicité
Aaron Nola
Aaron Nola – Photo: MLB.com

Un autre Aaron… Judge!

Eh oui. Que serait un « top 3 » sans parler de Judge? La première moitié de saison du Juge est pratiquement inexistante, lui qui a été plaqué au sol par des blessures tout au long de l’année. Malgré tous les problèmes occasionnés par ses problèmes de santé, Judge frappe un circuit à chaque 13 présences en moyenne. Pas si mal! Avant son retour au jeu le 21 juin dernier, Judge était absent des terrains depuis le 20 avril. Il affichait une ligne de frappe de .288/.404/.521. Oui, vous avez bien vu, .404 d’OBP! Il avait cependant une « maigre » récolte de cinq circuits et 11 points produits durant ces 20 parties. Depuis son retour au jeu, en 13 parties, Judge affiche .244/.370/.533 comme ligne de frappe avec quatre circuits et neuf points produits. Ces chiffres ne sont pas ahurissants pour Judge, mais il se rend sur les buts et seul sa présence à un impact sur l’équipe. N’oublions pas que chaque présence au bâton du Grand Juge est toujours une menace, il peut claquer une bombe de 500 pieds sans trop forcer. Les Yankees auront besoin de lui comme jamais s’il veulent imiter leurs rivaux de Boston et remporter les grands honneurs cette année.

Et vous, quel serait votre top 3?

Publicité

Interactions du lecteur