Les Rays sont-ils en train de s’essouffler?

Au début de la saison, ils étaient tout feu tout flamme. Ils accumulaient les sorties victorieuses, certains records et ont été invaincus un petit bout.

Dernièrement, certains diront que la logique a repris sa place et les Rays sont maintenant derrière les Yankees au 2e rang dans l’Est de l’Américaine.

Publicité

Sauf que ce n’est pas pour autant que les Rays ne sont pas capables de belles choses. Dans l’histoire de la MLB, il y a eu 13 matchs sans coup sûr combinés, donc celui des Angels vendredi dernier. Hier, les Rays ont bien failli récolter le 14e, mais leurs espoirs se sont écroulés en 9e manche.

Meadows
Photo : DRaysBay

Quelques questions

Ce retour à la «normale» nous force à nous poser quelques questions. Considérant que Kevin Cash utilise un peu moins l’opener que lors du camp d’entraînement l’an dernier, on voit présentement certains impacts.

Dès le début de la saison, les Rays se sont mis à utiliser trois partants de façon constante : Blake Snell, Charlie Morton et Tyler Glasnow… Bon, c’est sur que Glasnow a finalement atterri sur la liste des blessés, mais quand même. Pour les deux autres postes de lanceur partant et le remplacement de Glasnow, Cash a utilisé Ryne Stanek, Hunter Wood et Andrew Kittredge comme openers.

MLB: New York Yankees at Tampa Bay Rays
Photo : CBS Sports

Sauf que tout ça a eu comme résultat que l’enclos a lancé beaucoup de manches et Yonny Chirinos a tellement bien lancé qu’il est passé de la relève… à la rotation. Donc, si on calcule ça, les Rays ont maintenant quatre partants, excluant Glasnow toujours blessé.

Ça, c’est la situation des lanceurs, mais voici les questions qu’on se pose :

Publicité
  • Est-ce que les Rays sont assez équipés pour rattraper les Yankees?

Présentement, les Rays sont à six matchs des Yankees et rien ne semble arrêter New York. Les quatre prochains matchs… contre les Yankees justement, répondront à cette question.

  • Continueront-ils de démontrer de la puissance?

Ils joueront aussi contre les Red Sox six fois d’ici le 1er août et il faudra que les gros canons frappent contre ces deux équipes.

En fait, les deux prochaines semaines sont véritablement le test des Rays cette saison. Les points cumulés et la prestance sur le terrain et la butte en diront beaucoup sur les chances de l’équipe de se rendre à octobre. Parce que c’est une chose de laisser les Yankees en première position, s’en est une autre de donner une chance aux Red Sox de revenir dans la course.

Pour réussir, les Rays auront besoin de deux choses :

  • Que Blake Snell offre du baseball comme il est capable d’en faire et qu’il a démontré lorsqu’il a remporté son Cy Young en 2018.
  • De la constance offensive. L’équipe marque en moyenne 4.72 par match, pour le 9e rang dans l’Américaine, loin derrière le 5.64 des Red Sox et le 5.63 des Yankees.

Alors oui, il se pourrait bien que les Rays s’essoufflent, mais présentement, la balle est dans leur camp!

Source : ESPN

Image par défaut
Alexandra Philibert
Publications: 1534