Les jours de Galvis à Toronto sont-ils comptés ?

Les signes ne manquent pas : les Blue Jays organisent une vente de garage pour la date limite des transactions. Marcus Stroman, Aaron Sachez et peut-être Justin Smoak sont déjà en danger. Avec autant de gros noms en vente, pourquoi ne pas ajouter celui de Freddy Galvis à la liste? Il s’agit d’un joueur d’une grande valeur ponctuelle dont la transaction s’inscrit parfaitement dans un processus de reconstruction.

Galvis au sommet de sa forme

Une équipe en reconstruction se doit de transiger des joueurs dont la valeur atteint son sommet. C’est précisément le cas de Galvis. En défensive, il excelle comme personne d’autre présentement. Son pourcentage d’efficacité est le troisième meilleur des Majeures à sa position avec seulement cinq erreurs en près de 400 occasions.

Publicité

Au bâton, il connait la meilleure saison de sa carrière. Sa ligne de frappe .274/.310/.454 n’est pas à tout casser, mais ça représente tout de même un sommet pour lui. En ajoutant cet aspect à sa défensive, sa valeur augmente considérablement par rapport aux années passées.

Beaucoup à gagner pour les Jays

En échangeant un joueur à valeur ajoutée au bon moment, une équipe en reconstruction obtient plus de talents en retour.

Tout d’abord, échanger Galvis permettrait aux Jays de regarnir leur système de développement affecté par les nombreuses promotions des derniers mois. Sa grande valeur leur ouvre la porte à des espoirs de très haut niveau ou encore sur un groupe d’espoir de haut niveau ou intermédiaire.

Publicité

De plus, les Jays libéreraient ainsi une place dans l’alignement pour Bo Bichette.  Le départ de Galvis lui permettrait de faire ses débuts dans les Majeures à sa position naturelle d’arrêt-court, ce qui aidera grandement sa confiance et son adaptation.

Blue Jays Baseball
Bo Bichette a déjà passé trop de temps dans les mineures, blessure ou pas. – Photo : MiLB

Les Tigers preneurs?

Dans le scénario d’échanges le plus probable, Freddy Galvis ne partirait pas plus loin que Détroit. Les Tigers ont présentement un gros trou au milieu de l’avant-champ. Ils recherchent un joueur défensif capable de leur donner des points et des coups sûrs en offensive, exactement comme Galvis le peut.

De l’autre côté, le futur des Blue Jays manque de lanceurs. Le système de développement des Tigers pour sa part en contient une bonne dizaine. Oubliez tout de suite Casey Mize, leur espoir numéro 1 et numéro 2 de tout le baseball majeur, mais un groupe formé du partant Alex Faedo et d’autres releveurs comme Brian Garcia est possible. Les Jays peuvent également essayer de jouer le grand coup et mettre la main sur Matt Manning, espoir numéro 2 des Tigers et 31e au total. Franklin Perez, Beau Burrows, Kyle Funkhouser ou Logan Shore ne sont que d’autres lanceurs d’avenir à considérer.

Se départir de joueurs de grande valeur comme Galvis est le genre d’échanges difficiles que l’on doit faire lorsque l’on reconstruit une équipe. Ils permettent d’attirer plus de jeunes prometteurs et plus de talents dans notre giron et d’espérer.

Image par défaut
Fred Lamontagne
Joindre deux passions: l'écriture et le baseball. Je m'intéresse particulièrement au développement de joueurs et leur progression vers le Show, et au baseball comme business.
Publications: 284