Lee Smith élu au Temple par la porte arrière

Comme l’écrivait plus tôt cette semaine le collègue Fred Lamontagne, Mariano Rivera sera fort possiblement le dernier releveur à faire son entrée au Temple de la renommée par la grande porte.

Malgré le fait que Rivera ait mérité sa place à Cooperstown sans équivoque, récoltant la faveur de l’ensemble des reporteurs d’Amérique ayant le droit de vote, le comité des vétérans a permis à un autre lanceur dominant de posséder son buste. Il s’agit de l’ex-Expos, Lee Smith.

Publicité

L’imposant releveur, qui a évolué 18 saisons dans les Majeures, n’a jamais réussi à obtenir le pourcentage requis pour être élu tout au long de ses 10 années d’admissibilité. En 2012, à sa dixième année, il avait obtenu 50.6 % des votes.

Un physique intimidant

Le fait d’avoir été rejeté par les membres de la presse pourrait représenter une amère défaite, mais Smith a confié au Winnipeg Free Press que le simple fait de voir son nom inscrit parmi les légendes du baseball représentait la récompense de tous ses efforts.

Son imposant physique (6’5’’) et la force de son bras auront permis à Big Lee d’enregistrer un impressionnant total de 478 sauvetages au sein de huit formations dont les Cubs, les Red Sox, les Cardinals et les Expos.

Smith a terminé sa carrière à Montréal en 1997, participant à 25 parties et inscrivant cinq sauvetages.

Smith
Photo : Bluebird Banter

Il est particulièrement associé aux Cubs de Chicago avec lesquels il a évolué au cours des huit premières années de sa carrière. Cependant, son plus haut total de parties sauvegardées, il l’a réalisé à Saint-Louis en 1991, terminant 47 parties avec succès.

Publicité

Un joueur étoile

Outre ses 478 sauvetages, Smith a participé à sept Matchs des étoiles et a reçu des votes pour le titre de joueur de l’année (MVP) à quatre reprises. De plus, il a vu son nom inscrit sur le bulletin de vote pour nommer le récipiendaire du trophée Cy Young en 1983, 1991, 1992 et 1994.

En 1991, Lee terminait deuxième au scrutin pour élire le meilleur lanceur de la Ligue nationale, étant devancé uniquement par Tom Glavine des Braves.

Bref, une carrière exceptionnelle et une très bonne décision de la part du comité des vétérans de permettre à Smith d’être immortalisé parmi les plus grands.

La cérémonie a d’ailleurs lieu au moment d’écrire ces lignes ses compagnons d’armes et lui (Mike Mussina, Roy Halladay, Harold Baines, Edgar Martinez et Mariano Rivera).

Image par défaut
Pascal Harvey
Passionné par le sport en général et formé en journalisme, j'affectionne particulièrement le baseball. L'éloge de la lenteur est au cœur de ma relation avec le passe-temps préféré de nos voisins du sud.
Publications: 255
Alleyop360Attitude Football