Le rendement de Bryce Harper n’étonne pas la MLB

Il nous a tenus en haleine très longtemps. À la recherche d’un contrat faramineux. C’était long, gossant à la limite, mais son attente a payé. Il a signé son nom au bas d’un contrat de 330 millions de dollars pour 13 ans chez des rivaux, soit les Phillies.

À Philadelphie, on y croyait. De par sa stature, sa facilité de s’exprimer et tout ce qui vient avec. On ne peut pas se le cacher, Bryce Harper charmait la ville au complet et on le voyait comme le game changer. Celui qui permettrait aux Phillies de passer à un autre niveau…

Publicité
Harper
Photo : Yahoo Canada Sports

Mais force est d’admettre qu’il n’est pas le sauveur que Philadelphie attendait.

Aucune surprise

Certains ne sont pas étonnés et l’avaient vu venir, et ce, même dans la MLB. Comme le rapporte Bleacher Report, plusieurs acteurs importants de la ligue ne sont nullement surpris de voir l’état des choses. Soit un joueur qui joue en déca de ses plus belles saisons et qui ne fait pas la différence pour son équipe.

C’était un risque, les Phillies l’ont pris… et ils doivent faire avec. La question qu’on se posait tous, c’était de savoir si le retour sur investissement était là. Force est d’admettre que c’est plus ou moins le cas en ce moment. Malgré tout le talent du joueur, il n’est pas un Mike Trout et c’était clair que le tout pouvait en arriver là.

Un haut placé dans l’Américaine l’a expliqué ainsi : « Je vois un bon joueur en Harper, mais pas un joueur extraordinaire où il serait à égalité avec des gars comme Mike Trout en rapport avec son contrat en termes de rendement. »

YBTIIACT5NGKTJT3CCG6D5I3WY
Photo : Philly

Un autre vétéran de la MLB y est allé dans la même veine.

« Je ne payerais jamais autant un joueur, peu importe de qui il s’agit… sauf si c’est Mike Trout. Je me pose la question à savoir si les Phillies se demandent ce qu’ils ont fait. Ils ont fait beaucoup de bruit, excité les partisans, mais là, c’est le lendemain de veille et ils doivent le payer. Toutefois, ce n’est pas de la faute de Harper.»

L’homme a été clair, il ne blâme pas Bryce Harper, car il a tout simplement poursuivi ce que l’industrie lui disait de poursuivre, soit de s’élancer et d’essayer de frapper la longue balle pour devenir une vedette. Le contrat, selon lui, c’est simplement une récompense à ça. Le problème, c’est qu’il n’est plus à Washington et est maintenant dans une position où il sera blâmé pour tout, où on s’attend qu’il frappera à chaque occasion.

Publicité

Le problème, c’est aussi que l’historique de Bryce Harper suggère un manque de constance autant au bâton que dans le champ. C’est simplement ce qu’il est.

Par contre, toujours le comparer à Mike Trout dévalue un peu le talent de Harper. Il n’est pas Mike Trout et ne le sera jamais. Il faut, selon un dépisteur de la Nationale, regarder les autres façons d’évaluer le joueur afin de lui donner ce qu’il lui revient.

Bryce Harper, Philly
Malgré un climat hostile, Bryce Harper n’a pas manqué son match face à son ancienne équipe. Photo – AP

On pourrait s’éterniser sur tout ça et dire que Bryce Harper n’est qu’un de feu de paille, mais ça, ce serait facile à faire et de mauvaise foi.

Bryce Harper n’est certes pas un feu de paille, mais il n’est pas Mike Trout non plus. Il est un excellent joueur, mais il ne répond pas aux attentes d’un contrat de 330 millions $ et il ne le fera probablement jamais.

Le marché lui a dicté un montant et il a accepté avec tous les avantages et désavantages qui viennent avec. Qui ne l’aurait pas fait?

Source : Bleacher Report

Image par défaut
Alexandra Philibert
Publications: 1534