Cody Bellinger dans une classe à part… tout comme les Dodgers

Peu importe ce que vous en dites, il n'y a pas mieux que les Dodgers présentement dans le circuit. Eh non, même pas les Yankees qui performent comme jamais. Remarquez, avoir du succès avec tous ces blessés relève du miracle, mais il n'en reste pas moins qu'ils ne sont pas comme les Dodgers.

Les Dodgers en 2019 sont sur une lancée incroyable.

Ils ont été les premiers à atteindre les 30 victoires.

Ils ont été les premiers à atteindre les 40 victoires.

Ils ont été les premiers à atteindre les 50 victoires.

Et voilà qu'ils sont les premiers à atteindre les 60 victoires grâce à une victoire de 5-1 contre les Padres tardivement hier soir.

En plus, on dirait quasiment qu'ils le font dans le plus grand des silences. Dans l'ombre des 30 circuits cognés par Cody Bellinger

Une vrai MVP

Parlons-en un peu de Bellinger justement. Avec ses 30 longues balles, il est à un circuit de Christian Yelich à la tête du classement à ce niveau avec 31. Deux MVP entre qui la lutte sera très chaude à ce rythme. Bellinger n'est clairement pas étranger aux succès des Dodgers avec ses bombes, mais aussi sa ligne de frappe de .344/.438/.711. Sans oublier ses prouesses en défensive.

Si mercredi, il a dépassé Duke Snider et Gil Hodges pour le plus haut nombre de circuits avant la pause du Match des étoiles, hier il s'est rapproché de bien beaux noms.

Il est présentement 4e pour le plus haut nombre de circuits marqué par un joueur de moins de 24 ans avant le Match des étoiles derrière Willie Mays (31), Mark McGwire (33) et Reggie Jackson (37).

Selon moi, Jackson est inatteignable à trois jours de l'événement, mais Mays et McGwire le sont. Imaginez, le gars est en train d'inscrire son nom aux côtés de légendes.

D'ailleurs, il est aussi le plus jeune joueur à frapper 30 circuits avant cette pause depuis McGwire...

Ryu intraitable

hyun-jin-ryu
Los Angeles Dodgers' Hyun-Jin Ryu watches his teammates from the bench as they defeat the Photo : Sarah Reingewirtz/Pasadena Star- News

Il ne faudrait pas oublier Hyun-Jin Ryu non plus dans ce dossier, car la saison magique des Dodgers n'est pas l'affaire que d'un homme. C'est plutôt la mission d'un groupe de joueur uni, mais les performances de Ryu sont phénoménales. Il affiche présentement la meilleure moyenne de points mérités de la ligue (1.73) et a de nouveau lancé six manches sans accorder de points lors de son départ. Son dernier avant celui au Match des étoiles.

T'sais quand ça va bien...

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

MLB en bref : La cause du décès de Skaggs seulement en octobre | Jansen en feu

Robel Garcia : De l’Italie à son premier circuit

Suivant