Cashman n’a pas le droit à l’erreur

Brian Cashman

Même si les Yankees étaient dans le coup lors des deux dernières saisons, on peut dire que cette année, la fenêtre est plus qu’ouverte afin qu’ils mettent la main sur leur 28e conquête de la Série mondiale.

Lors des dernières campagnes, les Red Sox et les Astros semblaient beaucoup plus effrayants pour les bombardiers du Bronx à ce stade-ci de la saison. Certes, Boston est encore dans le coup à seulement neuf matchs des Yankees et du premier rang dans l’Est, mais les duels entre les deux équipes jusqu’ici ont bien démontré la supériorité des New-Yorkais.

Publicité
judge-betts
Photo : Billie Weiss/Boston Red Sox/Getty Image

Du côté de Houston, ils ont une excellente première moitié de campagne à 57 victoires contre 34 revers, mais les Astros semblent avoir moins de profondeur que par les années passées. Il ne faut pas oublier les Twins du Minnesota qui domine la division Centrale, cependant encore une fois, leurs reins ne semblent pas assez solides pour surpasser leurs opposants.

La faiblesse

Lors du Match des étoiles de mardi dernier, certains analystes ont dit que les Yankees à eux seuls auraient pu constituer l’équipe d’étoile de la Ligue américaine tellement ils ont de la profondeur offensivement. Ce raisonnement n’est pas fou, compte tenu de toutes les blessures qu’ils ont eu à surmonter et la fiche qu’ils ont réussi à obtenir avec une équipe  »B » sur le terrain. Trois énormes morceaux sont toujours absents en Giancarlo Stanton, Dellin Betances et Luis Severino, sauf qu’ils devraient tous être à leur poste pour la grande danse automnale.

Si Brian Cashman a réussi à mettre la main sur un excellent plaster en faisant l’acquisition d’Edwin Encarnacion pour combler l’absence de Stanton, sont travail est loin d’être terminé alors que le personnel des lanceurs est très fragile.

Masahiro Tanaka, James Paxton et J.A. Happ tiennent le fort présentement, mais le manque de régularité dans leurs performances inquiète grandement. Domingo German, qu’on n’avait pas vu venir, s’en sort extrêmement bien avec 10 victoires à sa fiche, mais son manque d’expérience pourrait finir par lui jouer de mauvais tours. C.C. Sabathia, qui est sur son dernier tour de piste, n’a plus l’étoffe nécessaire pour amener son équipe aux grands honneurs, même si le coeur y est toujours autant.

Publicité

C’est à ce niveau que se situe le vrai boulot pour Cashman. Il doit absolument ajouter un partant de grande qualité, non seulement en vue des séries, mais pour consolider leur place au sommet de l’Est d’ici la fin de la saison. Le DG a manqué son coup lors des dernières années, entre autres avec Sonny Gray, qui visiblement n’avait pas ce qu’il faut pour être dans un aussi gros marché alors qu’il semble avoir retrouvé tous ses repères maintenant qu’il est à Cincinnati. Cette année, quatre candidats possiblement disponibles sortent du lot et le DG des Yankees n’a pas le droit à l’erreur.

Masahiro Tanaka
Photo: Newsday

Madison Bumgarner

L’As des Giants de San Francisco n’est plus aussi dominant que par le passé comme l’indique son dossier de 5 victoires 7 défaites avec une moyenne de points mérités à 4.03, mais sa grande expérience en séries fait de lui une cible de choix pour New York. Un peu à l’image de Justin Verlander, il pourrait reprendre vie dans une nouvelle organisation et s’avérer être une énorme prise lorsque le mois d’octobre sera à nos portes. Il a mis les Yankees sur la liste d’équipe auxquels il n’accepterait pas d’être échangé, cependant, cela pourrait être une ruse de son agent pour avoir le contrôle sur l’endroit où son client poursuivra sa carrière.

Madison Bumgarner
Photo: The Ringer

Marcus Stroman

L’artilleur des Jays connait l’un de ses meilleurs débuts de saison en carrière et il s’est fait à l’idée qu’il ne terminerait pas la saison à Toronto. Lui qui a été sélectionné pour la première fois à participer au match d’étoile a réussi à maintenir une moyenne de points allouée à 3,18 jusqu’ici en 2019. Ce qui rend le droitier de 28 ans encore plus intéressant pour l’équipe à laquelle il sera transigé, c’est qu’il est éligible à l’arbitrage pour 2020. Conséquemment, le prix à payer en retour de ses services devrait être plus élevé, ce qui pourrait repousser certains clubs.

Marcus Stroman
Photo: The Athletic

Zack Wheeler

Ce n’est peut-être pas Syndergaard ou deGrom, mais Wheeler est un partant fiable pour les Mets depuis plusieurs années. Sa moyenne de points mérités n’est pas très alléchante à 4.69, mais son ratio de 130 retraits sur trois prises en 119 manches lancées fait de lui un candidat plus qu’intéressant pour Brian Cashman. Les transactions entre les deux clubs new-yorkais sont extrêmement rares, mais tout est possible.

Publicité
Zack Wheeler
Photo: New York Post

Trevor Bauer

Trevor Bauer est peut-être le lanceur idéal pour New York, il est durable et son arsenal est parfois exceptionnel. Les Indians ont remporté leurs six derniers matchs et ils sont de retour dans la course pour une place en série, ce qui pourrait les retenir d’être vendeurs à la date limite des transactions. Bauer a une très respectable fiche de 8 victoires et 6 revers avec une moyenne de points mérités à 3.61 avec 149 retraits sur trois prises. S’il est vraiment disponible, Cashman se doit de faire une offre très intéressante à Cleveland.

Trevor Bauer
Photo: Sports Illustrated

Interactions du lecteur