Un nouveau joueur s’invite dans le dossier Kimbrel

Les Cubs sont reconnus comme étant un peu radins. Riche, mais radins. Pensez simplement aux dollars investis au Wrigley Field qu’ils ont tenté d’obtenir de toutes les façons afin de ne pas sortir d’argent de leur poche. Résultat, ils l’ont fait à 100%.

C’est la même chose au niveau de la masse salariale. Les propriétaires n’aiment pas trop débourser. Ils le font, mais gardent parfois les cordons de la bourse très liés.

Publicité

Silencieux sur le marché des joueurs autonomes lors de la saison morte, les Cubs étaient confiants à l’aube de la saison envers leurs effectifs. Confiants que Kris Bryant connaisse une bonne saison après avoir eu des problèmes à l’épaule en 2018. Confiants que Yu Darvish reprenne du poil de la bête sur la butte. Confiants que leur 9e manche se termine rapidement grâce à Brandon Morrow.

kimbrel
Craig Kimbrel : Photo : NBC Sports

Si certains trucs se sont avérés véridiques, d’autres un peu moins. Les Cubs sont sans véritable closer.

Kimbrel à la rescousse?

Les Cubs ne pourront pas compter sur les services de Morrow avant au minimum la fin de la présente saison, et ça, c’est s’il réussit à revenir au jeu cette année. Opéré au coude en 2018, Morrow n’est pas apparu sur une butte de la MLB depuis le 15 juillet 2018 et cumule les revers dans sa réhabilitation. Réhabilitation qui s’annonce longue, lui qui a effectué ses premiers lancers en près de 11 mois le 20 mai dernier.

Ils ont donc un besoin criant sur la butte à la position de closer laisser vacante. Avoir un closer digne de ce nom permettra non seulement aux oursons d’avoir la tête tranquille pour la 9e manche, mais aussi de réduire la pression sur les releveurs qui s’échangent à ce poste.

Ne soyons donc pas étonnés que les Cubs soient maintenant du derby Craig Kimbrel.

Publicité

Mais s’ils sont gratteux, comment peuvent-ils se permettre ce joueur? C’est simple, l’équipe pourrait gagner une grande flexibilité monétaire avec l’absence de Ben Zobrist. Ce dernier est présentement en congé «personnel» afin de régler son divorce. Si le vétéran s’absente pour la saison – semble-t-il qu’il s’agit d’une possibilité très élevée – Chicago obtiendrait 9 millions $ de disponible sur leur masse salariale. Assez pour payer Craig Kimbrel.

divisional-round-boston-red-sox-v-houston-astros-game-two-e1526010836842-681x383
Photo : Bob Levey/Getty Images

Oui, l’enclos des Cubs s’en sort bien avec une moyenne de points mérités de 3.93, bon pour le 9e rang dans la MLB. Par contre, aucun releveur de l’équipe n’est un closer et ils arriveront fatigués à la fin de la saison. Si les Cubs veulent rafler le titre de division et se rendre loin en séries, ils auront besoin d’un gars de la trempe de Kimbrel.

Si Kimbrel s’ajoute à l’alignement, ça pourrait être un game changer pour les Cubs.

Source : 12up

Default image
Alexandra Philibert
Alleyop360Attitude Football