Un animateur radio croit que Tampa Bay était une erreur

Les Rays font couler beaucoup d’encre et ce n’est pas près d’arrêter. Tant que le dossier ne sera pas complètement réglé, garde partagée ou non, l’organisation fera parler d’elle. Ce qui fait en sorte que tout un chacun a son opinion sur la chose. À tort ou à raison, celles-ci se propagent à vitesse grand V.

C’est le cas des propos de Colin Cowherd, un animateur à Fox Sports radio. Si ceux-ci ont été fait avant la conférence de presse de Stuart Sternberg, ils en restent tout aussi pertinents.

Publicité

Voici ce qu’il avait à dire :

« Donner une équipe à Tampa Bay était ridicule. Quand les Rays sont arrivés, Tampa n’avait qu’une compagnie avec un chiffre d’affaires assez grand pour être du Fortune 500*.  Tu ne peux pas donner une équipe de baseball dans ce type de circonstances, tu en as besoin de 12 pour tout construire. Tampa Bay est vieille, pas prolifique et n’a aucunement affaire à avoir une équipe. J’ai vécu à Washington, en Oregon, au Connecticut, en Californie et en Floride… Tampa Bay/St. Petersburgh est clairement l’endroit le moins corporatif de ces villes. »

*Fortune 500  est le classement des 500 premières entreprises américaines classées selon l’importance de leur chiffre d’affaires par le magazine Fortune.

Pour lui, la proposition de Stuart Sternberg de splitter le temps de l’équipe à Tampa Bay et à Montréal ne fait aucun sens. En termes de logistique certes, mais surtout parce que ça ne marchera jamais à Tampa Bay.

Un peu comme je vous en parlais précédemment, pourquoi les gens se déplaceraient plus pour 40 matchs au lieu de 81, quand le problème n’est pas sur le terrain, mais géographique?

Publicité
Photo : Jeff Gross/Getty Images

Bien sûr, les Rays ont connu un beau succès en 1998 ainsi qu’en 2008 lorsqu’ils se sont rendus en Série mondiale, mais la liste des difficultés économiques (on ne parle pas de la rentabilité de la formation, mais de l’économie de l’endroit) est beaucoup trop longue pour qu’une équipe puisse y rester.

De son propre aveu, les Rays n’auraient jamais dû naître à Tampa et il n’y a aucune possibilité de floraison pour eux là-bas.

Je n’ai pas envie de m’étendre sur ces propos, propos qui lui appartiennent. On sait d’ailleurs qu’il n’en est pas à ses premières paroles explosives, on se rappelle de ceux sur les joueurs dominicains en 2015 qui lui a valu la perte de son emploi chez ESPN. Mais bref, on en vient à se demander s’il n’avait pas raison.

À suivre comme on dit.

Pour écouter l’entrevue complète de Cowherd, c’est ici. 

Image par défaut
Alexandra Philibert
Publications: 1534