Des dimensions de terrain «étranges» à Londres

Tout le monde est ben excité de la série spéciale que les Red Sox et les Yankees s’apprêtent à jouer (demain) à Londres. Un aspect historique. Un duel intéressant. Un pied dans un autre marché.

C’est chouette et c’est vrai. Sauf que quelques petits détails viennent titiller les gens au sujet des dimensions du terrain.

Publicité

C’est ridicule

On le sait, dans la MLB ce n’est pas tous les stades qui ont la même dimension et c’est pourquoi certains avancent de temps à autre que dans tel ou tel stade, c’est plus facile de cogner la longue balle. Allant même jusqu’à discréditer un peu le talent ou l’effort du joueur.

Le problème? C’est qu’à Londres les circuits risquent de pleuvoir et je n’exagère même pas.

d2d4774b-f806-408f-bc22-75be596c4cb7-AP-Britain-Red-Sox-Yankees-Baseball-2
Photo : USA Today

Les territoires des fausses balles font au total 4000 pieds de plus que ceux des A’s. Les lignes pour les fausses balles au champ gauche et au champ droit sont à 330 pieds seulement… et la distance du champ centre est à seulement 385 pieds. Cette distance vous dit quelque chose? C’est la plus petite existante dans un stade de la MLB en sol américain. Toutefois, la difficulté de ce côté se situera peut-être face à la hauteur du mur qui mesure 16 pieds.

Publicité

Il s’agit donc de distance légèrement plus atteignable que dans certains domiciles d’équipes de la MLB. Avec les gros bras de l’alignement des deux équipes, on ne pourra pas s’étonner qu’une multitude de longues balles arrivent.

MLBLondonStadium1806-11
Photo : Evening Standard

À la limite, on pourrait dire que le London’s stadium est une version « miniature » d’un stade du circuit Manfred. En même temps, il ne faut pas oublier que ce stade est en premier lieu un domicile du West Ham United, une équipe de soccer de la English Premier League, qui a été transformé pour l’événement.

Pour les fans de chiffres, il y a maintenant 141 913 pieds carrés de gazon synthétique, 350 tonnes de petites roches glissantes et 345 tonnes de sable provenant de Chicago et Middleton (au Wisconcin). Assez fou non?

Source : USA Today

Image par défaut
Alexandra Philibert
Publications: 1534