Vladimir Guerrero est véritablement un naturel

Il était une fois un joueur de baseball extraordinaire qui s’appelait Vladimir Guerrero. Considéré comme un naturel au baseball, Guerrero a passé huit ans à Montréal et six autres à Anaheim, où il s’est construit une carrière qui lui ouvrira les portes de Cooperstown.

À la suite de ces années, le joueur de baseball a ralenti… mais pas assez pour accrocher ses crampons. Il s’est donc engagé avec les Rangers du Texas en vue de la saison 2010. Là-bas, sans être aussi dominant que par le passé, il a tout de même continué de dominer puisque, comme j’ai statué en début de texte, le gars est un naturel.

Publicité
Guerrero
Il est passé bien près de gagner la Série mondiale lors de son passage au Texas. – Photo : Toronto Star

À Arlington, en 2010, l’entraîneur des frappeurs était Clint Hurdle. L’actuel gérant des Pirates ne passait pas beaucoup de temps avec Guerrero puisque ce dernier ne faisait pas de temps supplémentaire : il se présentait aux pratiques au bâton, mais il n’arrivait pas en avance, ne partait pas plus tard et il n’avait surtout pas besoin de voir des séquences vidéos.

Il s’élançait sur tous les lancers, de toute manière.

Clint Hurdle travaillait donc très peu avec le Dominicain. Ils communiquaient un peu lors des mauvaises séquences du joueur, mais sans plus.

Demain. Cage des frappeurs. Deux heures.

Un certain vendredi soir, Guerrero était au coeur d’une séquence plus difficile. Il avait déjà mieux joué, mais n’était pas dans un slump pour autant. Pourtant, il est allé voir Hurdle pour lui signifier qu’il avait l’intention de faire du temps supplémentaire. « Demain. Cage des frappeurs. Deux heures. », lui a dit Guerrero.

Publicité

Hurdle était tellement fier de finalement travailler avec la vedette qu’il a appelé son propre père afin de lui témoigner son bonheur.

Clint Hurdle. – Photo : USA TODAY

Le lendemain, il est arrivé en avance afin d’être prêt. Une fois l’heure convenue arrivée, Vladimir Guerrero est arrivé à la cage des frappeurs avec un invité : Vladimir Guerrero Jr.

Mon fils. Ici. S’il te plaît. S’il te plaît, travaille avec mon fils. – Guerrero Sr.

Clint Hurdle a donc travaillé pendant 30 minutes avec celui qui est aujourd’hui le meilleur espoir de toute la MLB. Âgé de 10 ans à l’époque, il avait déjà une certaine aisance et il frappait la balle, selon les dires de Hurdle, « beaucoup trop fort pour un p’tit gars de 10 ans. »

Alors que vous parliez du père ou même du fils, dites-vous que les Guerrero sont de véritables naturels.

Source : MLB

Default image
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Alleyop360Attitude Football