Un futur membre de Cooperstown a un conseil pour Vlad Jr.

Tout un chacun a son opinion sur Vladimir Guerrero Jr. Il est de ce type de joueur que l’on voit rarement. Le hype qui l’entourait était du jamais vu depuis au minimum 30 ans. Même Mike Trout, le meilleur joueur de la planète, et Bryce Harper n’avaient pas créé une telle effervescence. D’ailleurs, aucun autre joueur que Vladimir Guerrero Jr. n’avait obtenu une note de 80/80 au bâton par MLB Pipeline. C’est bien pour dire.

Publicité

Mais il y a aussi dans ces opinions, des conseils intéressants. Des conseils qui proviennent de légendes du baseball. Des conseils, que tu dois prendre avec grande considération, surtout lorsqu’ils proviennent d’Albert Pujols.

vvw08-guerrero-2-web
Les deux légendes se sont connues en 2001. – Photo : Latino Baseball

Pour la petite histoire, Pujols a connu Vladimir Guerrero sénior lors de son premier camp printanier avec les Cardinals de St-Louis. À l’époque, en 2001, les Cards et les Expos se côtoyaient lors de ce moment de l’année. Par la force des choses, il est devenu ami avec lui et l’est toujours 19 ans plus tard. Il a donc vu le Junior grandir. Il sait de quoi il en retourne.

Du travail ardu

De par sa carrière phénoménale et son talent, Pujols est bien placé pour guider le jeune Vladdy. Son principal conseil? Continuer à travailler fort, peu importe le talent dont il est doté.

Publicité

«C’est un jeu difficile. Il y a plusieurs personnes qui ont des difficultés pendant cinq, six, sept, huit ans et qui n’atteindront peut-être jamais les Ligues majeures. Mais quand tu atteins ce niveau, tu dois rester humble. Essayer de t’améliorer constamment et ne jamais croire que tu connais tout.»

Il a raison, le piège pour le Junior, c’est de tomber dans la facilité et la complaisance. De se dire « je suis meilleur que tout le monde et je connais tout. » Pourtant, peu importe l’âge que nous avons, nous apprenons tous les jours. Il faut simplement rester ouvert à ça.

Vladi-Jr-Albert-Pujols-1400x788
Albert Pujols prodigue quelques conseils à la jeune recrue. – Photo : La Vida Baseball

Un marathon

Mais Albert Pujols ne s’est pas arrêté là. Il a aussi tenu à lui rappeler qu’une saison de baseball est un long marathon de 162 matchs et non un sprint. Que Vladimir Guerrero Jr. se devait de faire table rase après chaque match et entamer le prochain comme s’il s’agissait du premier. Bref, oublier ce qu’il a fait (ou pas fait) la veille afin d’attaquer la journée d’aujourd’hui.

« Vladimir Guerrero Jr est le genre de joueur qui fera en trois mois ce que plusieurs feront en une saison. Un peu comme Mike Trout, Miguel Cabrera et Nolan Arena le font. Il est ce genre de joueur. »

Quels beaux compliments! Ces conseils, Pujols ne les a pas juste dits dans un interview, il a pris le temps de lui dire lorsque les Blue Jays de Toronto ont affronté les Angels de Los Angeles. Il a pris le temps de discuter avec ce jeune qu’il a vu grandir. Ce jeune qui est en voie de connaître une exceptionnelle carrière dotée d’un talent unique.

Source : ESPN

Default image
Alexandra Philibert
Alleyop360Attitude Football