Si seulement Sean Reid-Foley produisait…

Depuis le début de la saison, le nombre de lanceurs qui ne livrent pas la marchandise chez les Jays en raison d’une blessure est trop élevé. Beaucoup trop élevé, en fait.

Ryan Borucki, Clayton Richard et David Phelps n’ont toujours pas lancé une seule manche cette saison dans la Ville-Reine. Aaron Sanchez est encore aux prises avec des problèmes d’ampoules, ce qui sème le doute à tous ses départs. Quant à Matt Shoemaker, Clay Buchholz et Ryan Tepera, ils sont présentement sur la liste des blessés.

Publicité

Tout ce manque à gagner du côté des lanceurs a fait en sorte que les  Jays ont dû mettre la main sur Edwin Jackson et sur Ryan Feierabend… qui ne sont pas exactement des sauveurs.

Hier, les Jays ont aussi perdu les services de Javy Guerra. Sans être indispensable, il s’avérait une arme fiable sur laquelle Charlie Montoyo pouvait compter.

D’ailleurs, savez-vous pourquoi les Jays l’ont perdu? C’est parce qu’il a été surutilisé contre les White Sox. En raison des bullpen day forcés par le manque de partants, les Jays l’ont utilisé pendant trois manches vendredi soir. Il s’est donc avéré un candidat de choix à être DFA lorsqu’est venu le temps de faire de la place au lanceur de balle papillon Feierabend puisqu’il n’allait pas lancer dès le lendemain. Les Nationals, qui ont un enclos qui ne va nulle part, l’ont donc réclamé au ballottage, ce qui a privé les Jays de l’envoyer à Buffalo afin d’être rappelé plus tard.

Si les Jays avaient eu un partant de plus, Guerra serait encore chez les Jays.

L’impact d’un Reid-Foley mal en point

De retour à Reid-Foley, donc.

Publicité

Le lanceur partant, si votre mémoire est bonne, a lancé son premier match de la saison à Toronto. Il a mal fait et a ultimement été retourné dans les mineures, où tout va mal depuis. Le lanceur partant n’arrive pas à contrôler ses balles (sa plus grande lacune sans aucun doute en tant que lanceur) et les frappeurs se donnent à coeur joie contre lui.

Par contre, il faut donner à César ce qui lui revient : il s’améliore – peu à peu – ces temps-ci. Ceci dit, sa saison de 0 victoire combinée d’une MPM de 7.54 est quand même mauvaise. Il lance à peine plus de quatre manches par match en moyenne, mais retire tout de même les gars à un rythme intéressant (42 retraits sur trois prises en 37 manches).

Photo : Athlétique

Ce qui est dommage, c’est que les meilleurs espoirs de la formation au poste de partants ne sont pas à Buffalo. T.J. Zeuch (blessé), Nate Pearson (New Hampshire, AA) et Eric Pardinho (âgé de 18 ans) ne sont pas prêts à lancer dans les Majeures cette année. Le timing aurait été bon pour que ces gars-là lancent dans les Majeures en raison de la reconstruction de l’équipe et du manque de bras, mais ils le feront plus tard.

La porte est donc grande ouverte pour Reid-Foley, mais il n’est pas prêt. S’il l’était, il aurait sans l’ombre d’un doute une place dans la rotation de l’équipe, ce qui aiderait tout le reste de l’équipe, qui manque cruellement de partants de qualité.

Mais il n’est pas prêt.

C’est dommage puisque cela lui coupe des opportunités en plus de mettre les Jays dans le pétrin à coup de bullpen day forcés.

Default image
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Alleyop360Attitude Football