Quand le «futur» du baseball dépend des Rays de Tampa Bay

Même s’ils ont la possibilité de terminer haut dans le classement cette saison. Même s’ils bousculent l’ordre établi de la MLB, il se pourrait bien que les Rays terminent bons derniers quelque part… soit dans la colonne des assistances – du moins, presque bons derniers, car les Marlins ne laissent pas leur place de ce côté.

C’est une triste vue pour une équipe de si bon calibre. Honnêtement, toute la saga entourant les Rays est absurde. L’idée que le Tropicana Field soit rempli aussi.

Publicité

Bien sûr, les Rays ont déjà eu une assistance de 20 000 personnes à un match… en 2010. Ils ont aussi réussi à rallier 2 millions de partisans en une seule saison… soit leur première en 1998. Mais les chances que ces deux faits d’armes se réalisent à nouveau sont très faibles.

En fait, comme Jason Stark le rapporte dans un excellent dossier sur The Athletic, le dossier des Rays est plus qu’une question de quartier en Floride. C’est une question critique de baseball.

Un futur lié

Qu’on le veule ou non, le futur de la MLB est intimement lié à celui des Rays. La décision qui sera prise concernant les Rays aura des répercussions (ou débloquera) dans des dossiers mis sur pause par Manfred. Des dossiers comme celui de l’expansion, le réalignement des divisions ainsi que les changements d’horaire et de format des séries (le cas échéant). Car le futur des Rays (qu’il soit à Tampa ou ailleurs) a un impact sur tout ça. Alors, tant que le dossier des Rays n’avance pas, ceux de la MLB non plus.

Un jour ou l’autre, il faudra que la MLB, ainsi que les proprios aient une idée claire pour cette formation. Que ce soit un nouveau stade, une nouvelle ville, peu importe. Sauf que plus le temps avance, plus l’idée de conserver cette franchise au même endroit semble difficile.

Publicité

Bill Sutton, l’une des plus grandes autorités du Sports à Tampa et directeur du programme Sports and Entertainment management à l’Université du Sud de la Floride, ne voit pas de futur à Tampa pour les Rays

« Je ne vois pas de futur à Tampa, le futur est ailleurs. À moins qu’il y ait quelque chose qui change, ils n’y resteront pas. »

En théorie, pour que cela fonctionne à Tampa, il faut que tout soit parfait. Le lieu, le stade, l’équipe, et les probabilités ne sont pas en leur faveur.

Tempête à l’horizon

Une tempête se pointe à l’horizon dans ce dossier. Cette année, ou la prochaine, ça brassera énormément. La MLB voudra que ça bouge, le proprio Stu Sternberg des Rays dira qu’il manque de temps pour voir toutes les options. Une vieille cassette qui ne fait rien avancer. Du temps qu’il a déjà eu, et dont il n’a pas fait bon usage.

Stuart Sternberg
Stuart Sternberg. – Photo : tampabay.com

Viendra un temps où il faudra décider : vivre avec une équipe qui possède de bonnes cotes d’écoute à la télévision, mais pour qui les gens ne se déplacent pas vraiment ou la changer de marché pour la faire rayonner encore plus.

La MLB devra faire un choix si elle veut elle aussi avancer.

Pour lire le dossier complet de Stark, c’est ici

Default image
Alexandra Philibert
Alleyop360Attitude Football