Pete Alonso a un aussi bon début de carrière que Mark McGwire

Comme je dis souvent, à New York, il n'y a que deux points positifs depuis le lancement de la saison : Pete Alonso et Edwin Diaz. Le premier a d'ailleurs encore impressionné hier soir, face aux Dodgers, puisqu'il a claqué ses 18e et 19e longues balles de la saison.

Quand on met les chiffres de la recrue en perspective, on réalise non seulement qu'il est le troisième frappeur de longues balles de la ligue derrière Yelich (21) et Bellinger (20), mais on apprend surtout qu'il est devenu seulement le deuxième joueur recru de l'histoire à frapper 19 longues balles avant le 1er juin.

L'autre? Un certain Mark McGwire, en 1987.

Et on réalise surtout qu'il est le 91e frappeur prolifique de la grande histoire de Mets de New York. En 55 parties.

À New York, il est définitivement le joueur qui permet aux siens de garder espoir. Il ne peut cependant pas faire le travail tout seul... la preuve.

« La pire soirée de ma carrière »

Edwin Diaz, l'autre joueur qui tient de quelconque façon les Mets en place, est le seul releveur qui performe normalement. Par contre, hier soir, tout s'est écroulé.

Appelé à venir fermer les livres en neuvième, Diaz s'est présenté avec une confortable avance de 8-5. Quelques frappeurs plus tard, Alex Verdugo frappait le premier walkoff de sa carrière et mettait le point final d'une remontée de cinq points - les Dodgers perdaient 8-3 en septième.

Remarquez qu'il y a toujours un joueur différent qui se lève à Los Angeles. Ils ont énormément de profondeur.

L'ancien des Mariners a saboté une deuxième opportunité de sauvetage en moins d'une semaine. Cependant, celle-là est douloureuse : 0.1 manche lancée, cinq coups sûrs, deux longues balles, un but sur balles (intentionnel) et quatre points mérités. Son seul retrait aura finalement été le ballon-sacrifice de la victoire.

Évidemment, c'est une défaite qui fait mal pour Diaz, qui a d'ailleurs vu sa MPM exploser de 1.64 à 3.22 - presque le double. C'est le pire match de sa carrière et il souhaitera se reprendre.

Et les Mets n'ont pas le choix d'espérer ce résultat... après tout, ils ont bâti leur saison autour de lui.

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

Rumeur : 20 matchs du baseball majeur au Stade olympique en 2020

Josh Donaldson : La statistique à laquelle on ne pense pas

Suivant