Pas de Fortnite à Boston

Après Carlos Santana, ancien joueur des Phillies qui s’est emporté contre ce jeu en fracassant une télévision dans le clubhouse des siens à la fin de la saison 2018, c’est au tour des Red Sox de Boston de prendre les grands moyens concernant Fortnite.

C’est simple, pas de victoire, pas de Fortnite pour les Red Sox. Pour Nathan Eovaldi, c’est assez clair : « tu ne peux pas perdre et jouer à Fortnite dans le clubhouse. »

Publicité

Le célèbre et populaire jeu a été banni complètement du clubhouse. Le seul moyen d’y jouer un jour de match, c’est de gagner celui-ci pour y jouer par la suite. Pour le reste, c’est interdit.

Est-ce une façon de se déresponsabiliser face aux déboires de la saison 2019? Pas vraiment, parce qu’au final, ça ne peut pas juste relever d’un simple jeu. Toutefois, abuser de ce type de chose peut dévier l’attention des joueurs, ce qui n’est pas vraiment une bonne chose à l’heure actuelle, encore moins quand tu ne performes pas sur le terrain.

Il ne s’agit toutefois pas d’une commande d’en haut ou d’un ordre d’Alex Cora, mais plutôt décision commune entre l’équipe d’entraîneurs et les joueurs après une discussion où il a été relevé que le temps « utilisé pour jouer à Fortnite dans le clubhouse avait atteint un point où ça devenait contre-productif. »

Publicité

En bref, le groupe a décidé de bannir Fornite à des fins d’efficacité. On ne sait toutefois pas si cette interdiction a été mise en place au début de la saison ou après le mauvais départ de la formation. De toute façon, peuvent-ils vraiment blâmer le jeu pour leurs déboires? Ils ont joué à celui-ci toute la saison 2018 sans problème, où ils ont été couronnés champions? Pas vraiment non. Les gros canons ne frappent pas comme à leur habitude et les lanceurs n’ont pas tout à fait l’étoffe habituelle… Ça change la donne une fois rendu sur le terrain, Fortnite ou pas. Par contre, aussi bien mettre toutes les chances de leur côté.

Les Red Sox sont présentement 4e dans l’Est de l’Américaine avec une fiche de 14-17 contrairement à une fiche de 21-7 en 2018.

À noter que les Red Sox ne sont pas les seuls à avoir des limites de temps concernant ce jeu, les Blue Jays, les Rangers ainsi que les Canucks (LNH) et les Packers (NFL) en ont aussi imposé.

Comme quoi, peu importe le sport, le fléau Fortnite est partout.

Source : Yahoo Sports

Default image
Alexandra Philibert
Alleyop360Attitude Football