Miguel Cabrera blâme ses coéquipiers pour ses mauvaises performances

Depuis le début de la saison, les Tigers ne génèrent pas beaucoup d’offensive. L’équipe du Michigan se classe notamment au dernier rang de l’Américaine pour les points marqués (109) depuis le début de la saison, ce qui n’est évidemment pas l’objectif d’aucune formation quand on sait que c’est l’offensive qui attire des partisans… et des victoires.

Ce rendement est en partie dû à la mauvaise saison de Miguel Cabrera. Le frappeur de puissance de l’équipe, qui a beaucoup ralenti depuis ses belles années, ne semble pas avoir trouvé son erre d’aller. Sa ligne de frappe de .298/.363/.372 démontre qu’il est encore en mesure de placer la balle en lieu sûr (36 coups sûrs), mais qu’il n’est pas capable de frapper en puissance (six doubles et un circuit seulement).

Publicité

Ses performances sont évidemment décevantes puisqu’il se doit de transporter son club pour lui donner une chance de gagner. Mais à la place, Cabrera a plutôt choisi de blâmer ses coéquipiers pour ses insuccès.

Comment voulez-vous que je frappe des longues balles? Avant, j’avais des gars comme Prince Fielder, Victor Martinez et Jhonny Peralta qui me suivaient dans l’alignement. Il y avait des gros bâtons derrière moi.

Voyez-vous la manière dont les gars me lancent la balle? Cela explique tout. – Cabrera

Bravo pour l’esprit d’équipe, vraiment. Il n’y a rien comme critiquer ses coéquipiers pour souder sa formation, tout le monde sait ça.

Même si le reste de l’alignement peut avoir de l’impact jusqu’à un certain point sur les tirs qu’un joueur recevra, il n’en demeure pas moins que les baseball est le sport d’équipe le plus individuel qui soit. Un joueur doit se responsabiliser et prendre le blâme pour ses mauvaises performances puisque personne ne peut frapper à sa place.

Publicité

Un gérant en désaccord

Ce que Cabrera a déclaré est un manque de classe évident. Il s’agit d’une déclaration qui est dure à justifier et à pardonner. C’est du moins ce qu’on peut lire entre les lignes des déclarations du gérant des Tigers, Ron Gardenhire.

Miggy est un futur membre du Temple de la renommée ; je ne vais pas m’asseoir et le critiquer. Par contre, ce qu’il a dit est un peu fou puisque toute sorte de frappeurs se sont exécutés derrière lui.

Il a encore de beaux lancers, mais il ne les a tout simplement pas sortis du stade encore. – Gardenhire

Son gérant, qui a mentionné que le vétéran a manqué presque toute la saison dernière, a raison sur un dernier point : il faut lui laisser le temps de retrouver son synchronisme.

Par contre, cela ne lui donne pas le droit de tenir de tels propos. C’est insultant pour ses coéquipiers et pour les partisans des Tigers, qui se font mentir en pleine face par un gars qui veut juste se justifier.

Source : 12 UP

Default image
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Alleyop360Attitude Football