Les lanceurs des Rays : meilleurs élèves de la Ligue

Parler du personnel de lanceurs des Rays de Tampa Bay se transforme généralement en un débat sur l’utilisation d’un artilleur appelé « opener ». Qu’on aime ou non, cette innovation a prouvé à maintes reprises son efficacité et pour certains, son bon sens. Cependant, le succès que connait actuellement les Rays ne doit pas se résumer à cette seule conception du jeu, car la totalité de leurs lanceurs ont du talent à revendre.

Les meilleurs du Grand Show

Essayer de comparer les statistiques des lanceurs des Rays en les divisant en partants et releveurs n’est pas une mince affaire. Le gérant de l’équipe, Kevin Cash, essaye, comme tout bon gérant, de tirer le meilleur parti de l’ensemble de son personnel, et cela fonctionne à merveille.

Publicité

Quelque soit la mesure du résultat, les Rays ont réussi à réunir ce qui semble être le meilleur staff de lanceurs de toute la ligue.

Après 36 matchs joués dans la saison actuelle, les Rays mènent la MLB avec un ridicule 2.87 de MPM. Même leur 3.01 de RA9 (Runs allowed per 9 innings, une statistique qui englobe aussi les points non-mérités) trône en tête de la ligue, bien devant les 3.35 de MPM des Reds de Cincinnati, deuxièmes au classement.

Les trois partants « officiels » Blake Snell, Tyler Glasnow et Charlie Morton sont une source d’inspiration pour les autres lanceurs qui se voient confier la mission d’opener. Que ce soit Ryne Stanek, Yonny Chirinos ou encore Ryan Yarbrough (actuellement en Triple-A), tous ont mis la main à la pâte avec brio.

Publicité

Encore des chiffres

Les lanceurs des Rays brillent dans presque toutes les « métriques » de leur spécialité. Leur 27,3% de retraits au bâton obtenus se situe au sommet dans la MLB, tout comme leur 1.07 de WHIP.

Si en attaque les Rays savent frapper la balle avec puissance, sur la butte les lanceurs savent contenir les bâtons adverses en limitant la balle à une vitesse de 86.2 mph après contact, alors que la moyenne de la ligue est de 88.3 mph. L’absence d’impact au contact permet ainsi aux Rays d’être les meilleurs élèves de la classe avec 0.90 HR alloué par neuf manches, avec 33 longues balles concédées depuis le début de la saison.

Traduisez cela comme vous le voulez, mais en gros, les lanceurs des Rays réalisent tout ce qu’un gérant rêve de voir ses joueurs faire.

Dès ce soir, les Rays affronteront les Yankees de New York, la seule équipe à avoir frappé plus fort qu’eux à ce point. Un nouveau test fort intéressant pour une équipe qu’il ne faut peut être plus considérer comme une surprise.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football