fbpx

Début de saison fracassant pour Hyun-Jin Ryu

Hyun-Jin Ryu est exceptionnel. Regarder ce costaud Sud-Coréen lancer est un véritable plaisir. Il lance des prises, jamais en plein coeur. Chaque lancer est méticuleusement placé pour donner des maux de tête aux frappeurs. Plus la partie avance, plus la zone des prises semble prendre de l’expansion tellement les coins sont exploités.

Son début de saison est, hors de tout doute, au-delà des attentes. On s’attendait à voir Clayton Kershaw ou même Walker Buehler au sommet de la rotation des Dodgers, mais c’est un Ryu en santé qui nous démontre tout son savoir-faire. Le gars domine les frappeurs. Il ne leur donne absolument rien.

Les départs de qualité se multiplient

À sa dernière sortie, il n'a donné qu'un mince coup sûr aux Nationals en huit manches de travail. Ce petit coup sûr est survenu après sept manches et un tiers. Toute une prestation. Mais ce travail de qualité est devenu monnaie courante lorsque Ryu se retrouve sur le monticule.

À la suite de cette remarquable performance, il a établi une marque que seulement trois lanceurs dans l’histoire moderne du Baseball Majeur ont atteint avant lui. C'était son troisième départ consécutif au cours duquel il accordait un point ou moins et limitait l’adversaire à quatre coureurs sur les buts ou moins. Seuls Clayton Kershaw en 2015 et 2016, Cliff Lee en 2008 et Sandy Koufax en 1963 ont accompli ce fait d'armes. C’est extrêmement dominant!

Les exploits du Sud-Coréen ne s’arrêtent pas là. En 52 1/3 manches lancées cette saison, il a enregistré 54 retraits au bâton et SEULEMENT trois buts sur balles. Avec sa moyenne de 18.00 K/BB, il devance par plus de 10 points ses plus proches concurrents, Carrasco (8.00), Scherzer (7.90), Bumgarner (7.25) et Greinke (7.125).

Ce qui rend la statistique d’autant plus impressionnante est que Ryu n’est pas un lanceur de puissance. Il jongle avec sa balle rapide à 92 mph, son changement de vitesse à 80 mph et une balle courbe qu’il utilise modérément. À l’instar de Greg Maddux, Ryu se sert de la précision et le contrôle de ses lancers pour déstabiliser les frappeurs. Il lance des prises difficiles à frapper et garde son compteur de lancers très bas.

Ryu
Photo : New Haven Register

Ryu a le vent dans les voiles

Avec sa moyenne de points mérités à 1.72 et ses nombreuses manches lancées, nous assistons présentement à un début de saison étincelant de la part du No. 99 des Dodgers. Arrivé par la porte arrière, il nous fait complètement oublier les premiers départs chancelants de Kershaw, l’absence prolongée de Rich Hill ou le manque d’expérience de Buehler et Stripling.

Ryu est sur son erre d’aller. Il est en santé. Il est littéralement intouchable. Seule une vilaine blessure pourrait surgir et venir hanter celui qui, présentement, est un des meilleurs lanceurs des Majeures. Jetez un oeil sur ce merveilleux talent qui mise sur autre chose que son bras pour mystifier ses adversaires. Il domine et, à ce rythme, pourrait nous offrir une saison historique.

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

Un deuxième Shohei Ohtani à Los Angeles | Justin Bour dans le AAA

Lucas Giolito : un parcours en montagnes russes payant

Suivant