Le meneur pour les triples n’est pas celui que vous croyez

Il n’y a pas que le collègue Trudeau qui soit un partisan des Royals de Kansas City et qui peut nous vanter les mérites de son équipe. Certes, un joueur qui le rendrait particulièrement fier, lui et tous les autres partisans numéro 1 des Royals, est le joueur d’arrêt-court Adalberto Mondesi.

Publicité

Le meneur des Majeures pour les triples

Le joueur de 23 ans répond aux attentes en ce début de saison. Whit Merrifield et lui portent l’équipe sur leurs épaules. D’ailleurs, Mondesi est si impressionnant, qu’il mène la ligue dans une catégorie bien précise, soit les frappes de trois buts. Le numéro 27 de KC compte déjà six triples en 33 parties, ce qui représente un triple à chaque 5.5 matchs. À ce rythme, si l’on projette ses stats sur une saison complète, il s’agirait d’une campagne de 30 triples, ce qui est vraiment impressionnant.

Devinez maintenant qui le suit dans la catégorie des triples? Nul autre que son coéquipier mentionné antérieurement, Whit Merrifield, avec cinq. En guide de comparaison, celui qui mène la MLB dans presque toutes les catégories possibles au bâton, Cody Bellinger, des Dodgers de Los Angeles, ne compte qu’un triple, comme quoi, ce genre de frappe est plus difficile à réaliser que l’on pense.

Un rare exploit

Le record pour le plus grand nombre de triples en une saison appartient à un certain Chief Wilson des Pirates de Pittsburgh en 1912 avec 36! Son plus proche poursuivant se nomme Heinie Reitz, alors qu’il a connu une saison de 31 triples en 1894 avec les Orioles de Baltimore.

Publicité

Le nom le plus connu ensuite pour une saison record de frappes de trois coussins est Curtis Granderson en 2007 alors qu’il s’alignait avec les Tigers de Détroit et était dans la fleur de l’âge. Il vient au 21e rang avec 23. Dans le top 50 dans l’histoire, Granderson est pas mal le seul à ne pas avoir joué au 19e siècle ou encore avant la première Guerre mondiale. C’est pour vous dire comment c’est un exploit hors du commun.

De la vitesse

Qu’on en commun Mondesi et Granderson? Leur vitesse. Il faut être fichtrement rapide pour contourner 270 pieds après une claque. Oui, l’endroit où la balle est frappée y est pour quelque chose, or, il faut quand même se rendre au troisième après coup.

La vitesse est vraiment ce qui caractérise les Royals en 2019 avec Mondesi, Merrifield et le joueur de champ centre Billy Hamilton notamment. Malgré une fiche modeste, Kansas City est vraiment une équipe excitante à regarder jouer. Espérons qu’en plus du collègue Trudeau et des autres partisans numéro un de l’équipe, d’autres passionnés de baseball se joindront à la Royals Nation! Une bière les attend bientôt d’ailleurs.

Default image
Passion MLB
Alleyop360Attitude Football