La lumière au bout du tunnel pour Vlad Guerrero Jr.

Ça y est, les valves sont ouvertes et il pleut des circuits! Le moment que tous attendaient est enfin arrivé, avec quelques semaines de retard selon certains, mais qu’à cela ne tienne, il est enfin là, le messie, le sauveur.

Publicité

J’exagère un peu. Dans le sens que Vladimir Guerrero Jr. n’est pas le messie. Ce n’est pas lui qui sauvera les Jays d’une exécrable saison. Ce qu’il fera, c’est simplement d’ajouter une épice particulière à cette saison perdue d’avance.

Il n’est ni le messie ni le sauveur, mais il est un joyau. Un joyau que plusieurs bâchaient déjà.

Des débuts un peu lents

C’est vrai, Vladimir Guerrero Jr. a connu des débuts lents contrairement à ce qu’on s’attendait. Toutefois, la plupart des grands joueurs en ont connu de très lents aussi. Son père et Mike Trout quand on y pense. De toute façon, ce n’est pas les débuts qui comptent, c’est l’entièreté de sa carrière qui aura du poids dans quelques années.

Pour vous éclairer, avant le road trip des Blue Jays de Toronto à San Francisco et Chicago, le numéro 27 avait une fiche de .191/.283/.234 avec un OPS de .517. Depuis, il a obtenu sept coups sûrs en six matchs ce qui a fait monter son OPS à .766. À sa fiche se trouve aussi ses quatre premiers circuits en carrière, dont les deux premiers dans le même match.

Publicité

Ça débloque

Comme vous l’avez remarqué, les valves sont ouvertes. Ça ne veut pas dire qu’il claquera un circuit par match ou par deux matchs, mais quand le premier est passé, ça va toujours un peu mieux. Lors de ses huit derniers matchs, le Junior est 10-en-27 avec une moyenne au bâton de .370, quatre circuits et neuf points produits. Ajoutez à ça une moyenne de puissance de .852 et un OPS de 1.321. A-Y-O-Y-E. Des chiffres dignes de son talent.

D’ailleurs, le match d’hier contre les White Sox – que les Jays ont gagné 5-2 – marquait le 3e match où Guerrero Jr. a obtenu plus d’un coup sûr.

« Je me sens vraiment bien présentement. J’ai travaillé dans la cage avec l’entraîneur des frappeurs Guillermo Martinez. J’ai juste travaillé à frapper la balle au milieu. C’est pas mal ce que je fais. »

Ça semble simple, mais tout est dans les petits détails. Petits détails qui fonctionnent présentement pour Vladimir Guerrero.

Évidemment, il connaîtra de mauvaises séquences ici et là dans sa carrière, mais ce jeune-là connaîtra une grande carrière et réalisera de grandes choses.

Le Junior a enfin trouvé la lumière au bout du tunnel pour les circuits et sa production. Maintenant, le plus gros de la pression est derrière lui.

Source : MLB

Default image
Alexandra Philibert
Alleyop360Attitude Football