fbpx

Josh Hamilton livre le combat de sa vie pour ses filles

Que fait Josh Hamilton par les temps qui courent? Il reste occupé avec ses filles et son ranch. L’histoire pourrait s’arrêter là. Une ancienne vedette de la MLB qui apprend à vivre sans le monde du baseball dans sa vie. Des hauts, des bas, mais une volonté d’atteindre un équilibre. Sauf que ce n’est pas tout à fait ça.

Dans une rare entrevue depuis qu’il a accroché ses crampons après la saison 2017, Josh Hamilton a dévoilé qu’il a longtemps combattu une dépendance et qu’il détient maintenant une nouvelle sobriété. En grande partie pour ses filles en tentant d’être la meilleure personne possible pour elles.

Une belle carrière

Josh Hamilton a œuvré dans la MLB de 2007 à 2015, mais a connu sa meilleure saison en 2010. Il a par la suite raté la saison 2016 à la suite d’une reconstruction du genou et fait un petit tour dans les mineures en 2017 avant d’arrêter. De 2008 à 2012 avec les Rangers du Texas, il a réussi a gagner un titre du meilleur frappeur, un titre de MVP, tout en ayant apparu dans deux Séries mondiales. Sans oublier ses prestations mémorables lors des Home Run Derby. Sa ligne de frappe en carrière? .290/.349/.516 avec un OPS de .865, 701 points produits, 1134 coups sûrs et 200 circuits. Il sera d’ailleurs introduit au Temple de la renommée des Rangers du Texas le 17 août prochain.

Une longue bataille

Mais sous les grandes étoiles que ce joueur nous faisait voir, il y avait aussi du toxique. Encore aujourd’hui, il se bat quotidiennement pour ne pas toucher à l’alcool ou encore à la drogue. Un combat constant lorsqu’il y a des temps morts ou des moments où il se retrouve seul, mais Hamilton se fait un devoir d’être bien entouré afin de rester sobre et d’être là pour ses filles.

D’ailleurs, il a même été mis dehors de la MLB en 2003 après de multiples contraventions au programme de la MLB à cet effet en échouant des tests antidopage. Il avait cessé d’utiliser ces substances et réinsérés dans la ligue par Bud Selig en 2006. Toutefois, il est retombé dans l’alcool par trois fois, soit en 2009 et 2012 avec les Rangers ainsi qu’en 2015 avec les Angels. Ces derniers ne lui avaient donné aucune chance: renvoyé son contrat aux Rangers et c’en était terminé. Les années 2016-2017 sont pas mal à oublier dans son cas.

Depuis la fin de sa carrière, il prend les moyens nécessaires pour rester sobre et rattraper le temps perdu avec ses filles. Conscient qu’il a été largement absent auparavant. Hamilton croit que sa carrière aurait pu finir autrement et qu’il serait en mesure de jouer encore dans le circuit. Sauf que ses filles sont plus importantes que le baseball et il était clair pour lui qu’elles avaient plus besoin de lui que le sport pouvait en avoir.

Maintenant, il opère un Ranch au Texas, où il a fait déménager ses parents, et y trouve son bonheur. C’est peut-être là qu’il retrouve sa quiétude, celle dont il avait tant besoin dans sa vie.

Source : star Telegram

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

Marcus Stroman ne se gêne pas pour critiquer Alex Cora

Giancarlo Stanton s’éloigne d’un retour au jeu

Suivant