Houston, on a un problème : le toit coule!

Houston, on a un problème! Dieu que j’adore cette phrase et de l’utiliser pour un texte sur les Astros me plait. Sauf que Houston a vraiment un problème. Et il n’est pas drôle…

À ce temps-ci de l’année, la pluie est coutume. En fait, il n’y a rien de bien étonnant de voir des matchs remis à cause de celle-ci en avril et en mai. Les programmes doubles ne sont d’ailleurs pas rare non plus pour que les équipes jouent leurs 162 matchs de la saison.

Publicité

Par contre, deux faits assez uniques sont arrivés hier, gracieuseté Dame nature. Si les Rockies ont joué sous la neige dans leur stade ouvert avec une touche de romantisme, les Astros, eux, ont eu des difficultés avec leur stade… et leur toit rétractable.

Alerte au déluge!  La pluie était si intense hier soir qu’elle a traversé le toit lors de la septième manche. Oui, oui! Si ce dernier était partiellement ouvert lors du match de jeudi soir, l’eau a trouvé son chemin même dans la partie qui était fermée. Une scène digne de l’apocalypse quand on y pense.

Pluie torrentielle

Houston est présentement en veille de crues soudaines jusqu’à dimanche. Il ne s’agit pas d’une simple pluie, mais bien de pluie torrentielle qui cause bien des maux de tête à la ville. Le Minute Maid park n’est pas le seul établissement touché par ce volume, le centre-ville était aussi atteint.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que cela arrive cette saison. Un épisode, avec moins d’impact, a eu lieu le 7 avril dernier.

Publicité

C’est un peu ironique, parce que pas plus tard qu’hier, je vous parlais du Minute Maid Park comme inspiration pour le prochain stade des Expos. Est-ce que ça change la donne? Pas nécessairement. La température que Houston subit en ce moment est «extraordinaire». Ce n’est pas le climat habituel de la région. De la pluie? Oui. Des déluges du genre? Non.

Il arrive souvent au Minute Maid Park que la pluie s’y infiltre d’une façon ou d’une autre dû à sa fabrication et les divers panneaux du toit, mais c’était si intense hier que les partisans n’ont eu aucune chance. L’accumulation dans les gradins s’est faite très rapidement.

Reddick joue les héros

Il n’y a pas que la pluie qui a retenu l’attention des partisans sur place (du moins ceux qui restaient sous cette pluie). Josh Reddick, grâce à un attrapé de feu en 9e manche, a volé un coup de circuit de trois points à Hunter Pence. Ce n’est pas pour rien que son surnom est Spider-man! Admirez le tout!

Du coup, il a sauvé la belle moyenne de points mérités de Roberto Osuna (0.55 MPM)… ainsi que le sauvetage de ce dernier. Les Astros se sont sauvés avec une victoire de 4-2 contre les Rangers du Texas.

Default image
Alexandra Philibert
Alleyop360Attitude Football