fbpx

Trevor Bauer : Affûté à souhait

Pour une fois, oublions tout ce qui peut se dire sur l'attaque amorphe des Indians, les blessures de leurs joueurs clés, les débuts difficiles de Corey Kluber et tout ce dont les gens aiment se plaindre. Apprécions à sa juste valeur la partie d'enfer que nous a lancée Trevor Bauer hier.

Affûté à souhait

Ce qui me suivent se souviendront que plus tôt dans l'année, j'avais annoncé le partant des Indians comme mon premier choix pour le trophée Cy Young dans l'Américaine en fin de saison. Hier encore, Bauer m'a donné toutes les raisons de croire que mon pronostic sera bon.

Trevor Bauer a dominé son sujet hier. Sans être exceptionnel (six buts sur balles accordés), il rend quand même une bien belle copie. Il n'a concédé aucun coup sûr aux Blue Jays en sept manches de travail.

Voici quelques chiffres qui en disent long.

  • Depuis le début de saison, Trevor Bauer a plus de départs (deux) que de coups sûrs accordés (un seul).
  • Il est devenu le premier lanceur de l'histoire dans la MLB a lancer cinq manches ou plus dans deux départs consécutifs et de n'accorder qu'un seul coup sûr.
  • Sa moyenne de points mérités pour la saison (encore jeune, ne vous affolez pas!) : .064
  • La moyenne qu'il accorde aux frappeurs adverses : .024

Ses adversaires du soir, les Blue Jays de Toronto, ont écrit eux aussi, à leur façon, l'histoire de cette rencontre.

Trevor Bauer est devenu le quatrième lanceur de la campagne a tenir un match sans point ni coup sûr au cours de six première manches face au Blue Jays cette saison. Les pauvres Jays mettent donc bien du temps à s'allumer dans une rencontre.

Les joueurs de Toronto ne frappent que pour .13125 (21-160) entre les manches 1 et 6. Une seule équipe fait pire, les Indians de Cleveland avec .13115 (16-122).

Après 117 lancers, Bauer a laissé la place à la relève qui a concédé un point dans la neuvième. Lui aurait voulu rester, mais a accepté et respecté la décision de son entraineur. Il aurait eu besoin de 150 lancers ou plus pour finir lui même la rencontre, ce qui est beaucoup trop à ce moment de la jeune saison.

Le dernier joueur à avoir lancé plus de 140 lancers dans une rencontre au mois d'avril : Sterling Hitchcock, le 30 avril 2000.

Devinez qui a eu droit à sa Tommy John plus tard dans la même année? Sterling Hitchcock.

Les Indians auront grandement besoin de leur lanceur cette saison.

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

Shohei Ohtani de retour d’ici quelques semaines?

Le meilleur de la défense : quatre joueurs à garder sur votre radar

Suivant