Réduire la longueur des matchs : est-ce vraiment possible?

Inévitablement, étant fan de baseball et en couple avec un autre passionné de ce sport, Jeff Drouin, j’ai plusieurs discussions intéressantes sur la MLB. Parfois elles se rendent dans un de nos textes, parfois non. Ça dépend du filon. Puis hier, en train de regarder le 2e match de la série Brewers-Cubs (après avoir regardé celui entre les Nationals et les Mets dans l’après-midi), on s’est posé cette question : comment la MLB peut vraiment espérer réduire la durée d’un match?

Photo : MLB

Est-ce vraiment possible?

Présentement, la MLB semble faire des économies de bouts de chandelles ici et là. Je ne dis pas que ce ne sont pas de bonnes idées afin de tenter de maîtriser un tant soit peu le rythme de jeu. Bien sûr que dans un match «parfait», c’est possible. Ici, je parle des matchs où le pointage n’est pas très haut et où les retraits (que ce soit à la plaque ou non) s’accumulent de belle façon. Le genre de match où la relève fait le travail.

Publicité

Hier, la joute entre les Brewers et les Cubs a duré pas loin de 4 «longues» heures. Ce fut sensiblement la même chose vendredi. Pourquoi? Parce que certaines manches étaient interminables, que les lanceurs n’arrivaient pas à retirer les frappeurs et que des erreurs étaient commises sur le terrain. Par exemple, la 8e manche hier a probablement duré près d’une heure. Vous me direz : oui, mais Alexe, ce sont deux matchs seulement, ça n’est pas représentatif de la saison. Vous avez raison, ce n’est qu’un faible échantillon. Cela dit, ce n’est peut-être que le début de la saison, mais nous savons tous que ce genre de match reviendra ici et là.

CorbinBurnes-Brewers
Corbin Burnes n’a pas connu un bon départ et la relève n’a pas su faire le travail contre les Cubs Samedi. – Photo : Capture Twitter

Pour vous donner une idée, 128 parties ont eu lieu jusqu’ici dans la MLB (la combinaison de toutes les équipes, nous ne sommes clairement pas au match 128 des formations) et la moyenne totale de la durée de ces matchs est de 3h08. Outch. Dans cette moyenne, seulement 7.03% parties sont allées au-delà des 9 manches. Alors, si on enlève cette portion la moyenne descend à… 3h05. Assez fou, n’est-ce pas. C’est donc dire que les matchs dit «normaux» se jouent rarement en bas de 3h00 pour diverses raisons. À titre comparatif, la moyenne pour 2018 a été de 3h04. La MLB n’a pas connu une moyenne en bas de 3h00 depuis 2011 avec 2h56.

Publicité

En fait, la ligue a connu ses meilleures moyennes en termes de durée d’un match entre 2001 et 2011 où celle-ci se situait en bas de 3h00. Les meilleures saisons à ce chapitre ont été celles de 2003 et 2005 avec 2h49. J’imagine donc que la MLB se base sur ces chiffres et que l’objectif est de revenir à une moyenne qui ressemble à ça.

Si la pitch clock est présentement dans les Mineures, elle devrait faire son apparition dans la MLB en 2020 afin de gagner du temps. – Photo : Mark J. Rebilas-USA TODAY Sports

Il y a certes des parties qui se terminent rapidement, mais elles se comptent sur le bout des doigts à l’heure actuelle. La MLB aura beau vouloir réduire la durée des matchs pour des raisons parfois légitimes, parfois non, il en restera toujours qu’au final, ce sera les joueurs sur le terrain qui auront le dernier mot. Leurs performances aura une incidence palpable sur la durée des matchs que ça plaise ou non à la ligue. Je ne parle pas de la perte de temps de différents lanceurs ou frappeurs, mais bien du jeu en soi.

Alors, je vous pose la question, croyez-vous vraiment que la MLB réalisera son souhait, soit celui de voir la longueur des matchs diminués?

Default image
Alexandra Philibert
Alleyop360Attitude Football