Randal Grichuk n’aime pas les bat flips

Une autre saison et un autre débat sur les bat flips. Il y a de ces débats qui ne finiront probablement jamais et celui-ci en fait parti. Certains embrassent complètement cette tendance du «lancer du bâton» en guise de célébration d’un circuit, tandis que d’autres la trouvent exagérée et nuisible. Randal Grichuk fait partie du 2e groupe… ou presque.

En fait, ce n’est pas le bat flip en soi qui le dérange, c’est plutôt l’utilisation pas toujours bien timée ou nécessaire… du moins, c’est qu’on en comprend.

Publicité

Selon lui, les joueurs deviennent un peu excessifs avec le bat flip et la célébration de leurs circuits. Si on lit entre les lignes, on comprend que ce dernier trouve que les joueurs célèbrent trop souvent des circuits sans importance comme s’ils n’en avaient jamais frappé de leur vie. Grichuk aimerait donc que les frappeurs agissent comme s’ils en avaient déjà frappé, ce qui est le cas, juste pour une fois.

Petite mise en contexte, les propos de Grichuk surviennent après la controverse d’un bat flip lors du match entre les White Sox et les Royals. Dans ce match, l’arrêt-court de Chicago a fait flipper son bâton après avoir frappé une longue balle bonne pour deux points en quatrième manche. Lors de l’apparition suivante de Tim Anderson, ce dernier a été atteint par la balle et les bancs se sont vidés.

Publicité

Sérieux, qu’est-ce qui dérange le plus? Un bat flip parce que le joueur est heureux d’avoir produit deux points pour son équipe ou un lancer volontaire vers le joueur à cause du bat flip? Il me semble que si tu le retires à sa prochaine présence, le message est passé, non?

Est-ce qu’il y a trop de bat flip? Je ne crois pas. Est-ce qu’ils sont parfois faits au mauvais moment? Possible. Il y a de l’exagération dans tout, mais sommes-nous obligés de faire nos briseurs de party à ce sujet? Je pense que non.

Au pire, si ce n’est pas ta tasse de thé, n’en fait juste pas, mais laisse les autres en faire s’ils le désirent.

Grichuk? Prends une snicker, t’es pas toi quand t’as faim!

Default image
Alexandra Philibert
Alleyop360Attitude Football