Entrée en matière presque parfaite pour Mike Clevinger

Tout est bien qui finit bien pour les Indians de Cleveland, mais diable qu’ils aiment jouer avec nos nerfs. Pour le premier match à domicile de la saison dans un Progressive Field plein à craquer et dans leurs tout nouveaux uniformes, la bande à Tito Francona a passé tout proche de la correctionnelle.

Emmené par un Mike Clevinger des grands soirs, les Indians ont dû retrousser leurs manches en fin de match pour aller chercher une victoire que l’enclos des releveurs avait maladroitement sabotée dans la huitième. Cleveland s’impose dans la douleur 5 à 3.

Publicité

12 K, un sommet en carrière

Clevinger n’est pas le lanceur le plus connu de la rotation, mais il n’en est pas moins une patte fiable. En sept manches de travail, Clev a muselé les frappeurs des quartiers sud de Chicago avec un mix plutôt efficace de balles rapides, de changeups et de cassantes. Ce sont au total 12 frappeurs qui ont mordu la poussière, hier, un seul White Sox a réussi à obtenir un coup sûr.

https://youtu.be/jWxnb_cOKtA

La quatrième roue du carrosse

Le lanceur au look de surfeur … ou de skateur, a dominé son sujet et semblait satisfait de la vélocité de sa balle rapide, « clockée » à 97 mph. Plus rapide que la saison passée, plus mature, plus fort selon son gérant Francona, Mike Clevinger semble avoir franchi un nouveau palier dans sa carrière.

Publicité

Il faut se l’avouer. Quand on fait partie d’une rotation qui comprend des gars comme Corey Kluber, Trevor Bauer et Carlos Carrasco, on pourrait se sentir un peu comme une roue de secours. Clevinger a au contraire eu l’intelligence de mesurer la chance qu’il avait d’évoluer à leurs côtés. Il s’est depuis fait un nom en devenant la quatrième roue d’un carrosse sans laquelle celui-ci ne pourrait avancer.

Clevinger aura encore le temps de prouver au monde tout le bien que je pense de lui.

Il lui reste encore 32 ou 33 sorties au programme cette saison, souhaitons-les-lui toutes aussi étincelantes, avec cette fois, un peu plus d’aide de la part de ses releveurs.

Default image
Sébastien Tabary
Alleyop360Attitude Football