fbpx

Max Scherzer : « les organisations veulent démolir les joueurs»

Max Scherzer est sans contredit l'un des plus grands compétiteurs de la game, lui qui est un individu très émotif et démonstratif. Le numéro 31 demeure un coéquipier exemplaire qui agit avec beaucoup de passion dans l'abri lorsque l'un de ses coéquipiers réalise un coup fumant. Mad Max, il est comme ça, et surtout, on l'admire encore plus grâce à cette facette.

L'artilleur supporte non seulement ses coéquipiers "directs", mais aussi ses adversaires. Pardon? Parlez-lui de la période d'autonomie des deux dernières années et vous comprendrez qu'il est furieux de la tournure des événements. Comme il le rapporte fort probablement avec justesse, le processus démolit les joueurs. Lorsqu'il a paraphé son pacte de sept ans et 210 millions de dollars en 2015, à la suite d'une campagne Cy Young, il n'a pas autographié son accord avant Noël.

Le processus était ardu à cette époque et aujourd'hui, la game d'échecs est tout simplement aussi intense qu'un combat opposant Rocky à Drago. Scherzer n'est pas encore sur le point d'atteindre son autonomie, mais il est certes très inquiet pour ses homologues qui visiteront ce marché avant lui.

« Ce qui me dérange, c'est que tout le processus consiste à vous démolir. Vous devez avoir une certaine confiance en vous-même pour continuer à croire ce que vous apportez de bien à une équipe, au terrain, au parc. Je comprends que le processus est difficile et qu’il est devenu encore plus difficile. » - Scherzer

L'as des Nats a indiqué, avec raison, qu'il n'avait pas besoin de figurer sur le marché pour saisir le fonctionnement. Il est contrarié par la façon dont les joueurs sont traités par les exécutifs des franchises qui semblent oeuvrer en équipe afin de réduire leur valeur.

« Je n'ai pas besoin d'être un agent libre pour comprendre que c'est préoccupant. Je pense que les fans ne réalisent pas à quel point il est difficile de devenir un agent libre et de devenir un agent libre avec une valeur...» - Scherzer

Max Scherzer reste une espèce rare, puis ses points sont valables et il demeure pleinement conscient que le marché est en train de se corriger.

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

Les Padres sont étonnants, mais une question persiste!

Lourdes Gurriel Jr. doit s’inspirer de Teoscar Hernandez

Suivant