État des forces : Et si les Rays restaient au sommet?

Il est feu : Kris Davis, avec une moyenne de .400, 10 points produits et cinq circuits lors de ses cinq derniers matchs.

Il est en panne : Chris Sale, affiche quatre revers déjà cette année, soit son total de l’an dernier.

Le chiffre de la semaine : 10, le nombre de retraits sur trois prises de Chris Sale lors de sa prochaine sortie (contre les Rays).

Photo : newsline.com

Ligue nationale

1- +1 (12-6) :

Christian Yelich est en train de tout détruire sur son passage tellement il est animé par une soif de vaincre. Le voltigeur travaille sans relâche, lui qui a ajusté sa mécanique lors d’une pratique au bâton avant l’amorce de la série contre les Cards. Quel exemple pour la jeunesse!

2- +2 (10-7) :

Outre le revers de 14-3 contre les puissants Phillies, ce groupe démontre beaucoup de caractère depuis le lancement de la campagne. Ordinaire défensivement, les joueurs s’imposent dans la boîte des frappeurs. Pour camoufler cette défensive houleuse, il marque des points à profusion (101 jusqu’ici).

Publicité

3- -2 (11-8) :

Cody Bellinger a subi une blessure au genou à la suite d’un lancer en provenance de Luis Castillo. Souhaitons qu’il récupère rapidement puisqu’il est en train de rivaliser sérieusement avec Christian Yelich pour la lutte du meilleur joueur (actuel) de la Nationale. Le retour de Clayton Kershaw a aussi été un élément marquant de ce début de semaine.

4- +4 (11-8) :

Fernando Tatis Junior s’impose de plus en plus comme le meilleur joueur des Padres de San Diego en ce début de campagne. Jusqu’ici, le fiston de Senior a produit 12 points et claqué cinq bombes. Il soutire encore trop de retraits sur trois prises, mais il saura s’ajuster.

5- +1 (9-7) :

Le rythme est là. Dans une division aussi compétitive, les Braves réussissent à tenir le coup. Ronald Acuna Jurnior a frappé pour .588 lors de la dernière semaine… Hallucinant! Un autre qui est en train de reprendre sa cadence des grands jours : Josh Donaldson. Ça promet pour la suite des choses.

6- -3 (10-6) :

Jake Arietta semble retrouver son étoffe des beaux jours. Si c’est réellement le cas, ça donne un appui de taille pour cette rotation. Bryce Harper connaît peut-être son premier passage à vide à Philly, mais celui-ci ne devrait pas perdurer.

7- — (9-8) :

Marcell Ozuna s’est mis en marche lors de derniers jours, lui qui s’est imposé avec cinq bombes et dix points produits à ses cinq derniers duels. Certains de ses coéquipiers devraient prendre la même trajectoire afin de l’épauler.

8- +1 (9-6) :

Deux gains successifs, un total de sept victoires à leurs dix derniers matchs, cette équipe est-elle en train de brouiller les cartes au sein de cette division Centrale de la Nationale? Une formation qui marque peu de points, mais qui en accorde aussi très peu grâce à l’étoffe des lanceurs et une défensive étanche.

9- -4 (7-8) :

On se pose déjà quelques questions chez les Nats : que se passe-t-il avec la relève? Chaque fois qu’elle débarque dans une rencontre, tout le monde se met à jouer sur les talons… Cette faiblesse est flagrante et Sean Doolittle voit moins d’action puisque l’équipe n’a jamais l’occasion de protéger une victoire.

10- +3 (8-10) :

Kevin Pillar est en train de reprendre confiance dans un environnement rempli de vétérans, mais cette équipe n’a pas les éléments pour compétitionner fermement. La preuve, Pillar, avec tout respect, est le meilleur joueur du groupe depuis son arrivée.

11- — (7-9) :

Ça ne va pas bien. Joe Maddon tente de trouver des solutions, mais rien ne semble fonctionner jusqu’ici. Yu Darvish a offert une performance encourageante lors de sa dernière sortie, mais les prestations d’Anthony Rizzo deviennent de plus en plus inquiétantes, elles…

12- -2 (8-9) :

Ils ont peu d’étoffe, mais ce groupe a remporté ces deux dernières joutes. Peu importe, les lanceurs devront faire mieux au monticule, eux qui se situent dans les bas-fonds de la Ligue avec une moyenne ronflante de 5.59, ce qui est très très ordinaire.

13- +2 (5-11) :

Une équipe qui démontre une belle chimie de groupe, mais sur le terrain, cette chimie fraternelle n’est pas en mesure d’opérer. Yasiel Puig est peut-être en train de faire le plein d’énergie lors de cette série contre son ancienne équipe, souhaitons que ça lance sa saison.

14- -2 (6-12) :

Nolan Arenado a finalement frappé avec sa puissance habituelle, lui qui a frappé ses trois premières longues balles de la saison lors des derniers jours. Est-ce que Charlie Blackmon sera le prochain à renouer avec ses standards habituels?

15- -1 (4-14) :

Publicité

Cette équipe en pleine reconstruction ne marque pas de points (48) et elle se situe au 29e rang dans cette catégorie. Trois revers consécutifs, deux gains lors de leur dernière dizaine, disons que ce type de scénario sera populaire cette année.

Photo : Twitter @Astros

Ligue américaine

1- — (12-5) :

Bye-bye baseball, ils sont repartis. Qui réussira à bloquer cette équipe, qui a récolté une 10e victoire en dix matchs mardi soir? Jose Altuve a repris son bâton d’argent pour guider les siens vers les hauts sommets, donc ses coéquipiers suivent sa cadence.

2- +1 (13-4) :

Même si Blake Snell a une légère blessure à l’orteil, le groupe a suffisamment de ressources pour bien s’en sortir pendant son absence. Évidemment, cette équipe trône au sommet de la division de l’Est de l’Américaine, elle qui n’a toujours perdu aucune série jusqu’à présent.

3-  -1 (10-7) :

Les Indians de Cleveland trouvent le moyen de gagner, malgré que la puissance est presque absente et que la moyenne au bâton n’a rien de reluisant. Peu importe, la division faible dans laquelle ils évoluent permet aux Indians de bien s’en sortir.

4- — (7-9) :

12 joueurs se bousculent à l’infirmerie et forment un alignement complet. Sur le terrain, malgré tout, les remplaçants et les survivants réussissent à s’en sortir. Les Yanks jouent pour .438 en ce moment et ils se retrouvent au second rang de leur division. Merci aux autres équipes!

5- — (13-7) :

Cette équipe continue à frapper avec une puissance ahurissante, malgré cinq revers consécutifs. Une série contre des Astros de Houston très dynamique a stoppé le rythme que les Mariners ont imposé depuis l’amorce de cette saison 2019.

6- +2 (10-10) :

Cette équipe marque des points, mais elle en accorde également une multitude. Le jeu défensif fait parfois défaut, même si le coin chaud est couvert par le meilleur troisième but défensif de l’Américaine, Matt Chapman. Ils ont de bons éléments, mais il manque un soupçon de quelque chose.

7- +2 (8-6) :

En 53 apparitions au bâton, Jorge Polanco affiche un OBP (moyenne de présences sur les sentiers) de .467, ce qui le place parmi les meilleures du circuit à ce niveau… et ça met un baume à sa piètre défensive.

8- -2 (6-12) :

Mookie Betts et Chris Sale ne sont guère satisfaits de leur propre performance et ils ne se sont pas cachés derrière les rideaux. Cette équipe a perdu de son éclat, donc Betts et Sale sentent qu’ils sont les principaux coupables de cette débandade. Le talent y est, ne paniquons, ils renverseront la vapeur.

9- -2 (8-8) :

Combien de coup de circuits affiche cette équipe? Sept! Il y a cinq joueurs dans le circuit qui ont plus de circuits que cette équipe (Khris Davis, Cody Bellinger, Christian Yelich, Jay Bruce et Joc Perderson). Par contre, cette formation joue pour .500, ce qui est fort surprenant.

10- — (8-9) :

Mike Trout est de retour au sein de son alignement, donc souhaitons que la puissance le soit aussi. Les Angels n’ont frappé que trois longues balles lors des sept derniers jours. Ils sont actuellement une joute en bas de .500, mais ils sont sur une bonne lancée pour corriger cette donnée.

11- — (9-7) :

Surprenants ces Rangers. Asdrúbal Cabrera, Elvis Andrus et Joey Gallo ont connu une dernière semaine fracassante, tout comme le géant Mike Minor sur le monticule. Les frappeurs se font moins passer dans la mitaine, ce qui aide grandement à la tenue générale de l’équipe.

12- — (7-9) :

Yoan Moncada ainsi qu’Eloy Jiménez s’imposent et sont en train de prendre cette équipe en charge. Les amateurs des White Sox sont désormais de plus en plus emballés de se diriger au parc puisqu’il ont deux lions à observer en salivant.

13- — (7-11) :

Chris Davis a enfin cassé cette malheureuse séquence sans aucun coup sûr qui tenait depuis septembre dernier. Il est libéré également de sa disette au niveau des circuits puisqu’il a claqué sa première longue balle depuis août 2018.

14- — (7-11) :

Ça prend plus que Freddy Galvis pour que les Blue Jays de Toronto parviennent à lutter de façon convaincante. Randal Grichuk et Justin Smoak se sont mis justement à bien positionner la balle, mais malgré cela, les gens n’attendent qu’une chose : Vladimir Guerrero Junior.

15- — (5-12) :

Mine de rien, cette équipe ne parvient pas à gagner de façon régulière, mais ça n’empêche pas certaines joueurs comme Hunter Dozier, Alex Gordon et Whit Merrifiel de s’imposer offensivement. Toutefois, les largesses sur la butte n’aident pas la cause de cette formation.

Default image
Derek Aucoin
Alleyop360Attitude Football