Et si c’était ma fille?

J’ai publié sur ce site plusieurs articles au sujet de mon parcours dans le baseball. Je vous ai, entre autres, parlé de mon père qui était placier au Stade Olympique dans les années 1980, de toujours mettre l’effort maximum ou même de ma passion que je veux transmettre à mon garçon. Mais jamais je n’aurais pensé vous parler de ma fille en ce qui a trait au baseball!

Ma fille veut commencer le baseball à 11 ans

Depuis son tout jeune âge, j’ai inscrit mon fils dans le baseball mineur pour lui permettre de jouer au plus beau sport du monde. Ma fille n’y a jamais vraiment porté intérêt, mais tout récemment, elle m’a demandé de l’inscrire cette année. Première réaction de ma part fut de lui dire non, qu’il était un petit peu tard pour commencer un sport qui demande beaucoup de coordination et de pratique.

Publicité

J’ai écrit également que dans des équipes, il y a de très bons joueurs, des joueurs moyens et d’autres qui ne sont là que pour faire un sport. Je me disais : Et si c’était ma fille qui était la pire de l’équipe? Et si c’était ma fille dont tout le monde se moquait dans les gradins? Car on ne se le cachera pas, des ragots, il y en a de la part de certains parents. Mon premier réflexe était de protéger ma fille face à cette possibilité, car je ne percevais pas que sa détermination ferait ombrage à son manque de pratique.

IMG-0928 (1)
Mélia Deschamps avec mon propre chandail au même âge! – Photo : Simon Deschamps

Mais, après réflexion, qui suis-je pour décider de ce qu’elle peut ou ne pas pratiquer? Est-ce à moi de l’en dissuader ou mon rôle de père est de l’encourager à faire ce dont elle a envie, de poursuivre ses rêves. J’ai donc décidé de lui donner l’occasion de venir pratiquer en gymnase. Elle a impressionné les entraîneurs à son premier cours par son lancer et ses attrapés. Elle était la fille dans un monde de petits garçons, mais elle ne donnait pas sa place. Bien que je sois conscient qu’elle part de loin, j’ai décidé de me ranger derrière elle et de l’aider à devenir meilleure. Maintenant, après le souper, on va se lancer, on frappe des balles dans la rue et elle ne cesse de s’améliorer et de m’impressionner.

Publicité

Faire confiance à ses enfants et leur rêves

Bref, ce que je veux apporter, c’est que lorsque nos enfants désirent quelque chose, nous devons les encourager puisque dans la vie, ils devront faire face à l’adversité. Nous sommes les mieux placés pour leur apprendre à se débrouiller dans la vie. Ma fille veut jouer au baseball, elle jouera au baseball. Le reste, et bien nous verrons la suite. Je ne m’attends pas à la voir jouer dans le AA de sitôt, mais si elle me permet de passer plus de temps avec elle et sur un terrain de baseball, et bien qu’il en soit ainsi.

Et si c’était ma fille qui faisait de moi une meilleure personne grâce à son désir de jouer ? Et si c’était ma fille qui me poussait à devenir son héros?

Default image
Simon Deschamps
Passionné de sport à la limite compulsif. Je suis le baseball presque à la seconde près. Je m'informe, lis et fouille les infos! Écrire a toujours été un rêve, je le réalise enfin!
Alleyop360Attitude Football