fbpx

Cubs de Chicago : Le danger plane au-dessus de leurs têtes

Qu'elle fait du bien la victoire d'hier. Cela n'a pas été facile, mais les Cubs de Chicago ont enfin montré du beau baseball et sont allés chercher un gain précieux à Milwaukee face aux redoutables Brewers, samedi soir. Un joli W qui leur a permis par la même occasion de mettre fin à une série de six revers consécutifs.

Tout n'a pas été parfait, comme en témoigne le score de 14 à 8, mais l'équipe de Joe Maddon a montré du caractère. Emmenés par un Jason Heyward auteur de deux coups de circuit et d'un Cole Hamels à son affaire (six manches lancées, 2 ER, % K), les Cubs ont ainsi empoché leur deuxième victoire de la saison... seulement.

Besoin impératif de gagner

Incapables de produire le jeu qui leur allait si bien ces dernières années, les Cubs doivent maintenant retrouver leurs fondamentaux ainsi que leur identité. Ils se doivent impérativement de gagner une série de matchs et se mettre à l'abri, car un réel danger plane au-dessus de leurs têtes.

Même si je ne suis pas du genre à tirer des conclusions trop hâtives après seulement 8 matchs joués dans une saison, une statistique met au-devant de la table une certaine nécessité de gagner pour l'équipe des quartiers nord de Chicago.

Selon ESPN Stats & Infos, sur les 35 dernières années, 68 équipes ont amorcé leur saison par une fiche de 1-6 ou pire comme les Cubs à l'aube du match d'hier. Sur ces 68 équipes, seules trois ont pris part aux séries éliminatoires.

Pire encore. Lors des 12 dernières années, quatre équipes ayant débuté de la sorte ont fini la saison avec une fiche positive, soit au-dessus de .500.

Certes, l'équipe a quand même inscrit la bagatelle de 60 points cette saison. Un fait plutôt rare pour une équipe a seulement deux victoires, mais si la formation n'arrive pas à enchainer, la suite de sa saison pourrait être plus difficile que prévue.

Avec ces deux victoires et ses six défaites dans la boite depuis le début de la saison, les Cubs semblent déjà ne plus avoir droit à l'erreur.

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

Réduire la longueur des matchs : est-ce vraiment possible?

Les Orioles plus valeureux que prévu?

Suivant