fbpx

Visite privée au Stade olympique

Voir l’envers du décor. Avoir accès aux endroits privés. Être derrière les portes closes. Voilà ce que j’ai eu la chance de faire dans le cadre d’une visite guidée privée du Stade olympique de Montréal, la maison des Expos de 1977 jusqu’à leur fin en 2004.

D’abord, un gros merci à mon guide touristique, Cédric, un homme passionnant et passionné de l’endroit qui fut généreux de son temps et de son propos ainsi qu'à mon patron Mike de m’avoir libéré!

Gary Carter
Vue du Salon Gary-Carter, situé derrière le marbre. Photo: Maxime Trudeau

Un stade de baseball

Oui, le Stade olympique est un stade de baseball. Lorsque vous serez sur place, je tiens à vous faire remarquer la disposition des estrades. Le Maire Drapeau, à l’époque, était bien au courant que les Olympiques étaient éphémères et savait que les Expos allaient finir par y jouer. De ce fait, il a fait 1+1. Il a demandé à Taillibert de concentrer les sièges autour du futur marbre, pour le baseball. Puis, les sièges se déploient vers le champ extérieur. C’est subtil, mais ça se voit.

Sincèrement, l’amphithéâtre est excessivement bien conçu, que l’on parle de sa structure en soi ou de son emplacement. Il n’y a aucune colonne dans l’enceinte qui pourrait obstruer la vue et la logistique derrière l’œuvre est réfléchie. Surtout, on quitte le lieu facilement. Aviez-vous remarqué qu'il n'y a pas d'escaliers au stade? Cela permet une fluidité de mouvement, vers l'extérieur ou encore vers la station de métro Pie-IX qui donne directement dans le stade. Pas besoin de se faire mouiller.

Avez-vous déjà pris le temps de réfléchir à comment ils font pour que le lieu soit configuré pour le baseball, le soccer ou le football canadien? En fait, c’est que les estrades sont rétractables. Prenez deux minutes et 22 secondes de votre temps pour regarder la vidéo, vous comprendrez mieux.

J’ai été dans le vestiaire des Brewers, vu le Salon 300 et le Salon Gary-Carter derrière le marbre. Sincèrement, le stade il est hot! En plus, il est aux normes de la MLB! On pourrait y accueillir une équipe demain matin.

Quelques anecdotes

  • Montréal étant, géographiquement parlant excentrée, le stade pointe directement au nord, une boussole vous le confirmera.
  • De nombreux films y sont tournés.
  • Plus grande foule: Pink Floyd en 1977.
  • Plus grand nombre de spectateurs: les Alouettes.

Le point culminant

Enfin, je vais être honnête avec vous, ce qui m’a le plus impressionné de ma visite est le centre sportif. Le Parc Olympique est constitué de quatre équipements.

  • Le stade en soi
  • La tour
  • L’esplanade
  • Le centre sportif

Avant, il y avait le vélodrome, mais bon, depuis un bout déjà cet ancien espace sportif est la demeure des pingouins, notamment. Le Biodôme appartient maintenant à la ville de Montréal.

Piscine Olympique
La piscine Olympique du Parc Olympique. Photo: Maxime Trudeau

Bref oui, centre sportif! C’est beau, c’est moderne et comme Cédric le dit, c’est au top, c’est de calibre olympique. C’est là où les athlètes olympiques s’y entraînent. Pour aller nager en famille ou vous entraîner, allez-y, ça vaut le détour.

Ce que je suis le plus fier de notre stade, c’est que contrairement à un trop grand nombre de villes, pensons à Rio 2016, nous avons su utiliser, transformer et convertir les installations olympiques pour les générations futures.

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

MLB en bref : Jimenez chez les grands | Saison terminée pour Souza Jr. | Montréal sur son 36

Aaron Judge pas inquiet pour son partenaire d’entraînement

Suivant