fbpx

Une seule date limite dans la MLB en 2019

Pour débuter, j'ai une question pour vous. Étiez-vous de ceux qui ne comprenaient pas exactement pourquoi la MLB avait une date limite des échanges pour ensuite continuer à en accepter? Eh bien, vous serez heureux d'apprendre que cette époque est révolue.

Selon Ken Rosenthal, le circuit Manfred fera du 31 juillet la seule et unique date limite des transactions. Terminé les transactions en août où les équipes mettaient des joueurs au ballottage révocable afin que ceux-ci soient éligibles à un échange. Toutefois si les athlètes étaient envoyés ailleurs après le 31 août, ces derniers ne pouvaient pas participer aux séries. D'ailleurs, en 2018, il y a eu pas moins de 24 transactions en août.

En gros, les formations ne se sentaient pas très très "pressées" par le temps à ce niveau.

Cette proposition est une initiative de l'Association des joueurs de la MLB et a été acceptée par la ligue. La MLBPA a proposé ce changement «afin de protéger l'intégrité de compétition des 162 matchs en saison régulière, créer plus de «stabilité» pour les joueurs et forcer les équipes à se décider plus tôt à savoir s'ils sont acheteurs ou vendeurs.» Bref, créer un sentiment d'urgence en quelque sorte.

Un accueil mitigé

Si cette nouvelle date limite unique fait le bonheur des uns, elle n'a pas été accueillie sous les applaudissements. Un directeur général anonyme a stipulé que le format 2018 était «vieux, passé date et bizarre» tandis qu'un autre affirme que la MLB fait une très grande erreur en instaurant une date limite unique.

Personnellement, je préfère une seule et unique date. Ça forcera les équipes à user de stratégie et de ne pas se fier à un mois de plus pour effectuer leurs changements.

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

L’OPS d’Aaron Judge est absurde

De la bière à 5$ cette année au Rogers Centre | Marcus Stroman pour lancer l’année

Suivant