Les Blue Jays peuvent-ils se permettre d’échanger Kevin Pillar?

Depuis que les vedettes d’hier ont quitté Toronto, toute l’attention est concentrée vers l’avenir. On parle des jeunes et on tente de projeter ce qu’ils seront en mesure d’amener aux Jays.

Il y a pourtant un joueur (deux avec Smoak) de position qui est encore là : Kevin Pillar.

Apprécié de ses coéquipiers, Superman est un favori de la foule. Ses attrapés si spectaculaires sont sa marque de commerce et son éthique de travail a su séduire les gens de Toronto et les partisans des Jays (moi le premier). Mais pourtant, certaines rumeurs font état du fait que les Jays pourraient vouloir échanger le vétéran. Les Giants auraient d’ailleurs un certain intérêt.

Publicité

Les Jays doivent-ils (ou peuvent-ils) l’échanger? Je me ferai l’avocat du diable en analysant les deux perspectives.

Les Jays ne peuvent pas se le permettre

L’argument de taille, vous l’aurez deviné, est son excellence défensive. Il est tellement bon dans le champ centre que son départ créerait forcément un trou en défensive.

Ses catchs ont fait de lui un favori de la foule et les Jays ont besoin de son talent défensif pour convaincre les partisans de rester au stade en cette année de transition.

Avec le départ des gros noms au cours des dernières années, Pillar se doit aussi de rester afin de guider les jeunes. Son éthique de travail et le respect qu’il impose à titre de vétéran aideront les jeunes à rester sur le droit chemin.

Imaginez si Vlad Jr. s’inspirait de l’éthique de travail de Pillar…

En raison de ses déficiences offensives, Pillar est le genre de joueur dont la valeur marchande ne représente pas l’apport sur – et hors – du terrain. Je ne crois pas que Ross Atkins ait de grosses offres sur sa table pour son voltigeur de centre et son départ à petit prix ferait plus mal à l’équipe qu’il ne l’aiderait.

Finalement, rien ne presse dans ce dossier puisqu’il deviendra agent libre dans deux ans seulement. Pillar n’a jamais demandé à partir parce qu’il semble se plaire dans la Ville-Reine et les Jays n’ont rien à gagner à l’échanger rapidement.

Publicité

Les Jays peuvent se le permettre

Kevin Pillar est un joueur défensif formidable, mais son coup de bâton laisse à désirer. Même s’il connaît parfois de bonnes séquences, les Jays savent que ce n’est qu’éphémère.

Quand les gros joueurs offensifs étaient encore à Toronto, Pillar pouvait se permettre d’avoir un coup de bâton plus déficient parce qu’il était simplement éclatant en défensive. Mais maintenant, les joueurs qui seront dans l’alignement offensif de Montoyo doivent apporter de l’eau au moulin – ce qui n’est pas le cas de Pillar.

En plus, s’il part, Randal Grichuk serait en mesure de prendre sa place dans le centre. C’est d’ailleurs ce qu’il a fait la saison dernière quand Pillar avait congé et c’est là qu’il a joué cet après-midi… malgré la présence de Pillar dans l’alignement partant.

En plus, les Jays ont plusieurs joueurs qui peuvent évoluer dans le champ. Outre Grichuk, les Jays peuvent compter sur Teoscar Hernandez, Billy McKinney et Anthony Alford, qui jouera dans le AAA mais qui est MLB ready. Il y a d’autres joueurs comme Jonathan Davis et, pour ceux qui croient encore en lui, Dalton Pompey.

Bref, il ne manque pas de ressources dans le champ de patates du Rogers Centre.

Finalement, il est difficile de prédire la courbe de régression d’un joueur de champ centre dans la trentaine. Il peut très bien devenir significativement moins efficace en quelques années, ce qui le rendrait indésirable au moment où les Jays redeviendraient compétitifs. Les Jays peuvent donc échanger le #11 maintenant puisque, à 30 ans, il ne devrait pas devenir meilleur qu’il ne l’est présentement. Sans dire que ses meilleures années sont derrière lui, on peut difficilement affirmer qu’elles sont devant lui. Disons-le comme ça.

Mon verdict

Personnellement, je crois que les Jays n’ont rien à gagner à l’échanger pour le simple plaisir de bouger un joueur. Il a encore son utilité à Toronto à plusieurs niveaux.

Cependant, si Ross Atkins est en mesure de recevoir un bon élément (comme un jeune artilleur prometteur, par exemple), il ne doit pas hésiter à bouger puisqu’il a les ressources à l’interne pour le remplacer.

Qu’en dites-vous?

Default image
Charles-Alexis Brisebois
Présent depuis les débuts du site, Charles est un véritable passionné de baseball. Il souhaite que les amateurs aient le réflexe de choisir Passion MLB pour s'informer et que le baseball continue de prendre de l'importance au Québec. Vous pouvez aussi l'entendre régulièrement sur les ondes du 91.9 Sports afin de discuter de l'actualité de la MLB.
Alleyop360Attitude Football