fbpx

Felipe Alou confiant de revoir les Expos

Par le passé, Felipe Alou ne croyait pas nécessairement pouvoir vivre le retour des Expos. Il le souhaitait, mais avait de la difficulté à y croire.

Mais les temps ont changé. L’ancien gérant des Expos, qui était de passage à l’ExposFest hier soir, a profité de l’évènement pour renouer avec ses partisans, pour jaser de baseball avec eux et pour s’ouvrir sur le dossier du retour des Expos.

Passion MLB y était aussi, en passant. N’hésitez pas à aller voir nos vidéos sur notre page Facebook.

C’est véritablement cette année que l’espoir est revenu chez M. Alou. Maintenant conseiller spécial au vice-président des opérations baseball dans l’organisation des Giants, il a affirmé avoir entendu beaucoup de positif lors du dernier camp d’entraînement du baseball majeur. Il affirme aussi que les rumeurs de déménagement/d’expansion dans la métropole et que les pourparlers concernant un stade au centre-ville lui donnent espoir.

Tout cela lui laisse croire qu’il pourra, un jour, revivre la frénésie du baseball à Montréal, cette ville qu’il tente de visiter quelques fois par année.

C’est d’ailleurs ce qu’on lui souhaite.

En bonne santé

Heureusement pour lui, l’ancien gérant des Expos est en bonne santé. Il y a cette opération au genou qui le fait souffrir — surtout la réhabilitation, dit-il — mais sa santé en tant que telle est bonne.

C’est ce qui lui permet de pouvoir travailler encore dans le monde du baseball dans un rôle qui semble lui convenir. Son poste n’est pas aussi demandant au niveau de la pression que celui d’être un gérant pouvait l’être (et cela ne lui manque pas), mais ça lui permet de mettre ses connaissances baseball à profit.

Felipe Alou - Giants
Photo : Sportsnet

N’oubliez pas que Felipe Alou sera honoré ce soir, au Stade olympique. Y serez-vous?

Source : La Presse Canadienne

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

Les confidences de Bryce Harper

Contrats de 300M $ : pas chez les Indians

Suivant