fbpx

30/30 : Phillies de Philadelphie

30/30 : L’équipe de Passion MLB vous présente une formation par jour afin que vous soyez fins prêts pour la saison. Les mouvements de l’entre-saison, les forces, les faiblesses et ce que l’on peut s’attendre de chacune d’entre elles.


Par où commencer? Les Phillies ont fait énormément parler d’eux dans cet entre-saison. En effet, ils ont été concernés par à peu près 99.9% de toutes les rumeurs qui ont émané de la planète baseball. Tantôt Machado. Tantôt Harper. Tantôt Machado ET Harper... ils ont vraiment occupé un grand espace entre octobre et mars! Suite aux déclarations «chocs» du propriétaire John Middleton et son fameux stupid money, les Phillies ont livré la marchandise et ils n’ont certes pas déçu. À mon avis, le club de la Pennsylvanie a connu le meilleur offseason de la Ligue, et ce, grâce au jeune pilote de l’équipe qui agit à titre de directeur général Matt Klentak.

Départs et arrivées

Comme mentionné en introduction, les Phillies ont été extrêmement actifs cette année afin de faire oublier, entre autres, leur désastreuse dégringolade de la fin de saison dernière. La première pièce du puzzle a été lorsque Klentak s’est débarrassé de son épée de Damoclès qui lui pendait au-dessus de la tête en Carlos Santana. Il a envoyé le sympathique joueur en compagnie de l’ancien prospect no.1 de l’organisation J.P. Crawford à Seattle. En retour, les Phillies mettaient la main sur l’excellent arrêt-court Jean Segura ainsi que deux releveurs: James Pazos et Juan Nicasio. Jose Alvarez s’est également amené avec l’équipe depuis Anaheim. En retour, les Phillies cédaient Luis Garcia. Avant de conclure 2018, Klentak s’est assuré les services du valeureux Andrew McCutchen pour trois années en lui faisant signer un pacte qui lui rapportera 50 millions de dollars. David Robertson a également été une autre prise du DG de 38 ans. Un contrat de deux ans lie les deux partis.

J.T. Realmuto
Photo: NBC Sports Philadelphia

Le 7 février, les Phillies ont fait parler d’eux en cédant leur prospect no.1 dans l’organisation Sixto Sanchez en compagnie de Jorge Alfaro et de D.J. Stewart pour ne mettre la main sur nul autre que J.T. Realmuto. Un véritable tour de force qui aura pris plusieurs gens par surprise. Un autre excellent coup de Klentak! Et finalement, pas besoin d’en parler puisque nous avons déjà fait le tour de la question, mais le 26 février, les Phillies ont (finalement!) conclut une entente avec le tant convoité Bryce Harper. Le pacte les lie pour 13 saisons moyennant un contrat de 330 millions. Rien de moins!

Forces et faiblesses

Les Phillies auront un alignement qui fera peur à bien des lanceurs en 2019. Le toujours dangereux Rhys Hoskins aura maintenant des appuis de taille offensivement avec Harper et Realmuto entre autres. De plus, Jean Segura et Andrew McCutchen ne sont pas piqués des vers non plus même si ce dernier n’est plus de calibre MVP comme il a été il y a quelques saisons. On pourra toujours espérer que Cesar Hernandez, Maikel Franco et Odubel Herrera puissent produire un peu plus et on aura là une véritable machine offensive.

Harper
Photo : USA Today

L’enclos des releveurs a également été revampé par l’état-major pour venir épauler le jeune Seranthony Dominguez qui a connu une fin de saison difficile. Alvarez, Nicasio et surtout Robertson sont des vétérans qui pourront certainement épauler Dominguez. On peut compter également sur Adam Morgan, Yacksel Rios, Pat Neshek et même un Hector Neris pour donner un produit fini somme toute très solide.

Là où ça se corse pour Philly, c’est définitivement au monticule. Outre Aaron Nola, c’est assez chill. Jake Arrieta, qui me déçoit de plus en plus, n’est pas encore une valeur sûre. Ensuite, on a une foulée de jeunes lanceurs qui n’ont rien cassé encore: Vince Velasquez, Nick Pivetta et Zach Eflin. Même si ce trio de jeunots n’est pas si pire que ça, disons qu’il a connu son lot de difficultés en 2018 et qu’on souhaite une éclosion de leur part.

La division est de la Nationale sera certes la plus intéressante et la plus excitante en 2019. Les Mets, les Braves et les Nationals ont tous également revampé leurs effectifs afin de trôner au sommet de cette division qui sera relevée à souhait. Avec les modifications apportées au roster de Philadelphie, on peut espérer voir une équipe de 90 victoires cette année. La beauté de tout cela, c’est qu’à 32 ans, McCutchen est le plus vieux joueur de position chez les Phillies. Segura et Hernandez pointent ensuite à 29 ans. Tout ce beau monde est jeune. C’est donc dire que la fenêtre d’une conquête du Saint-Graal du baseball vient de s’ouvrir en Pennsylvanie... et gageons qu’un certain monsieur Harper s’empressera d’y entrer!

À lire : Équipe précédente du 30/30 : Mets de New York

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

MLB en bref : Tim Tebow rétrogradé | Stroman n’est pas un problème

L’OPS d’Aaron Judge est absurde

Suivant