30/30 : Marlins de Miami

30/30 : L’équipe de Passion MLB vous présente une formation par jour afin que vous soyez fins prêts pour la saison. Les mouvements de l’entre-saison, les forces, les faiblesses et ce que l’on peut s’attendre de chacune d’entre elles.


Il n’a jamais été facile d’être un partisan des Marlins, encore moins depuis les dernières années. Depuis qu’il a acheté l’équipe en 2017, Derek Jeter tente de redresser la barre et d’amener l’équipe vers une mer plus calme. C’est exactement ce qu’il a fait cet hiver en donnant à la franchise de nouvelles couleurs et en y ajoutant plusieurs bons éléments à court et long terme.

Les Marlins dévoilent leur nouveau logo

Départs et arrivées

L’alignement des Marlins a aussi subi plusieurs changements. Bien sûr, le fait saillant de Derek Jeter cet hiver est l’échange de J.T. Realmuto aux Phillies de Philadelphie. Les Marlins voulaient beaucoup en retour du meilleur receveur du circuit Manfred, et c’est ce qu’ils ont obtenu. Pour acquérir ses services, les Phillies ont sacrifié deux des meilleurs espoirs lanceurs : Sixto Sanchez et Will Stewart.

Sanchez est le 27e meilleur espoir du baseball majeur et maintenant le meilleur du système de développement des Marlins. En quatre saisons dans les mineures et plus de 220 manches lancées, le Dominicain a une moyenne de points mérités (MPM) de seulement 2.51. Il doit cette statistique à une balle rapide à plus de 100 mi/h avec beaucoup de mouvement.

Sixto Sanchez - Crédit Photo: Philly.com

Will Stewart est exclu du top 100 de MLB Pipeline, mais est le 21e espoir des Marlins. En 2018, au niveau A, avec les BlueClaws de Lakewood, il a maintenu une MPM de 2.06 en 113.2 manches, la deuxième meilleure moyenne de la South Atlantic League.

Les Marlins ont aussi mis sous contrat Victor Victor Mesa, un ressortissant cubain que nous vous avons présenté dans un article précédent. Le rapide voltigeur pourrait patrouiller le champ des Marlins dès cette année, corrigeant ainsi une faiblesse de l’équipe. Ils ont aussi ajouté de l’expérience et de la profondeur à leur équipe en signant le releveur Sergio Romo, Daven Marrero, et le vétéran Curtis Granderson.

Sergio Romo - Tampa Bay Rays
Sergio Romo - Photo - Getty Images

Forces et faiblesses

Les changements apportés cet hiver n’apporteront pas beaucoup à une équipe pleine de trous. De plus, leur système de développement ne regorge pas de gros noms qui laissent présager un avenir radieux. C’est très triste pour une équipe qui se dit en reconstruction.

Malgré tout, en cherchant bien, on peut quand même dire qu’ils ont une des meilleures défenses de la Ligue (eh oui !) avec un pourcentage d’efficacité de .987 (8e au total) l’an dernier.

Bref, il ne faut pas s’attendre à grand-chose des Espadons encore cette année.

À lire : Équipe précédente du 30/30 : Indians de Cleveland

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

MLB en bref : Chris Sale en action demain | Toro produit encore | Jon Gray veut les robots

Marcus Stroman ne comprend plus rien

Suivant