fbpx
Autres épisodes
JeffEtDerek2balles2prises-banner

Ode à toi, Bartolo Colon

Cher Bartolo Colon,

J’essaie tant bien que mal de ne pas y penser, mais bon, il y a des choses dans la vie que l’on ne peut contrôler. Je sais bien que, de façon imminente, dans un futur plus lointain que proche, j’ose espérer, ce sera la fin de ta reluisante carrière et tu annonceras, ô combien malheureusement, ta retraite bien méritée.

Par le fait même, tu emporteras avec toi la peine de centaines d’amateurs de baseball qui, comme moi tout simplement, t’aiment, Bartolo. Le plus douloureux pour moi sera qu’en lien avec ta retraite, tu fermeras un triste chapitre de ma vie, soit celui d’être le dernier joueur des Majeures à avoir revêtit l’uniforme et la casquette des Expos à tirer sa révérence. C’est un honneur pour moi de savoir que c’est à toi que revient ce mérite.

En plus, Bartolo, car oui, il y a plus, de tous les joueurs que j’ai admirés durant ma jeunesse et pu voir les prouesses au Stade olympique, c’est à toi encore que revient un autre honneur, soit celui d’être le dernier joueur à avoir jouer dans les années 90. Tu emporteras donc avec toi une décennie de baseball, un siècle même. Ce n’est pas rien.

Photo : s.yimg.com

Big Sexy

Que retiendrons-nous donc du numéro 40? Quand je penserai à toi et que je parlerai de toi à mes futurs enfants, éminent Bartolo, je leur dirai à quel point il était agréable de te voir à l’œuvre. Toi, à l’agilité d’une ballerine dans un corps de lutteur sumo, tu étais là, au monticule, à te déhancher quelque peu avant de faire ce que tu savais faire de mieux dans ce modeste monde, lancer une balle, candidement. Toi qui es né pour être lanceur de baseball, aucun surnom ne pouvait mieux t’aller que celui de Big Sexy.

Du haut de tes 5 pieds et 11 pouces, ton ventre qui prenait de l’ampleur chaque année et tes petits cheveux frisés, tu es un être si charismatique. Cela ne se contrôle pas. Toujours souriant, modeste, n’ayant pas peur du ridicule, ce n’est pas pour rien que tu auras toujours été un favori de tes coéquipiers et des foules, du début jusqu'à la fin de ta carrière. Je ne doute aucunement que pour un Dominicain comme toi qui, dans sa jeunesse, cueillait des grains de café et des fruits, il y avait de quoi sourire lorsque tu te retrouvais au monticule, l'âme en paix et le cœur léger, acclamé par des milliers de personnes.

Photo: USA Today

Tant de faits saillants marquent ta carrière, or, celui qui viendra en tête en premier pour les amateurs sera fort probablement, ironiquement, un de toi au bâton, lorsque tu cognas ton seul et unique circuit à l’âge de 42 ans. Je te rassure, tu étais un naturel en contournant les buts.

Une dernière?

Tu emporteras avec toi un Cy Young en plus d'avoir conquis le cœur des partisans des 11 équipes pour lesquelles tu auras joué, mais surtout, tu auras marqué à jamais le baseball. Si les Dieux du baseball le veulent, du haut de tes 46 ans en mai prochain, je souhaite sincèrement que tu joueras une 22e saison et même une 23e en 2020. Qui sait?

Enfin, mon ami, dans la chanson L’hymne à l’amour d’Édith Piaf, il y est cité que Dieu réunit ceux qui s’aiment. Oui, Bartolo, nous nous réunirons de nouveau, et ce, je l’espère, à Cooperstown, là où les plus grands y sont immortalisés, là où mérite d'être à tout jamais, la légende de Bartolo Colon.

Merci tellement!

Abonnez-vous à notre infolettre

Maxime Trudeau

Dans la vie on crée sa propre chance. Passionné de sport et d'agriculture. Montréalais. Bachelier UQAR, Communication Relations humaines

Autres articles

22 mai 2019

Marcus Stroman ne se gêne pas pour critiquer Alex Cora

Chez les Jays, la figure la plus polarisante est sans aucun doute Marcus Stroman. L'artilleur de l'équipe, qui ne reçoit […]

Lire la suite
22 mai 2019

Les Indians libèrent Carlos Gonzalez

L'ancienne gloire des Rockies, maintenant un membre des Indians de Cleveland, vient d'être désigné pour assignation par sa nouvelle formation. […]

Lire la suite
22 mai 2019

La mère de tous les vices

Soyons un peu honnêtes : le baseball comme nous le connaissons est malade. Les retraits sur des prises dépassent les coups […]

Lire la suite
22 mai 2019

Dans le livre des records pour les mauvaises raisons

Les Orioles de Baltimore affichent actuellement un rendement pitoyable de 15 gains et 33 revers. Cette organisation patauge dans une […]

Lire la suite
Tous droits réservés © 2019 Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram