fbpx
Autres épisodes
JeffEtDerek2balles2prises-banner

Les origines du camp printanier en Arizona

17 février 2019
|

La fin de semaine prochaine commencera la ligue de cactus. J'ai hâte! Mais depuis quelques jours déjà, quinze équipes se préparent à Phoenix. Dans le même temps, les quinze autres formations sont en Floride. Il n'en a pas toujours été ainsi, car c'est tardivement dans l'histoire de notre sport que le lointain désert a accueilli des équipes. Pourquoi? La raison est somme toute surprenante.

Plusieurs destinations avant la Floride

Au tout début du baseball professionnel, vers 1850, les équipes s’entraînaient dans leurs villes respectives. Sauf que la plupart des formations venaient de l'est et du nord du pays, où l'hiver est peu propice au jeu à l'extérieur. Ainsi, le mauvais temps les obligeait parfois à s'exercer en salle, une à deux semaines avant l'ouverture de la saison, pas plus. Se rendre plus au sud et profiter d'un climat plus favorable était devenu une nécessité.

La Floride n'a pas été le premier point de rendez-vous. Il y a eu tout d'abord Hot Springs dans l'Arkansas, avec les White Stockings de Chicago. Ceux-ci ont réalisé une belle saison après cette préparation. L'idée était lancée, les autres équipes feraient de même. Dans différents lieux, les équipes se préparaient et cela ressemblait plus à un stage de mise en forme physique qu'à ce qu'on voit aujourd'hui.

Peu concentrées géographiquement, les équipes s'installaient en Louisiane, en Géorgie, en Caroline, en Alabama, au Texas ou en Floride. Ce n'est qu'en 1888 que Jacksonville a été la première ville de la Floride visitée par les équipes majeures.

Castro lance pour les Orioles au camp printanier

La douceur et les palmiers de Floride ont facilement convaincu les franchises - Photo : USA Today

Les villes se battant pour accueillir les formations et bénéficier du pactole qui allait avec (les tourniquets fonctionnaient très bien), les franchises déménageaient facilement d'année en année, aboutissant seulement tardivement à un regroupement et à une stabilité en termes d'infrastructures. Vers 1890 cependant, il y avait assez d'équipes pour commencer vraiment la Ligue des pamplemousses en Floride.

La lutte contre le racisme à l'origine de ce déplacement

En 1947 cependant, Bill Veeck, propriétaire des Indians de Cleveland, a lancé un pavé dans la mare et décide de changer de région. Désireux de quitter la Floride, il a entraîné avec lui les Giants de New York jusqu'à Tucson, au sud de Phoenix. Dans son autobiographie, Veeck explique la raison de ce départ comme suit.

Quelques années plus tôt, alors qu'il était propriétaire des Brewers de Milwaukee (une équipe des ligues mineures à l’époque), Bill Veeck se rendait au stade à Ocala, en Floride. S'étant assis par inadvertance dans les gradins réservés aux personnes de couleur, il discutait avec des spectateurs. Interpellé par un shérif qui lui a intimé l'ordre de se rendre dans la bonne tribune, il a refusé. Le maire de la ville en personne est venu le réprimander, obligeant Veeck à brandir la menace d'un départ de la ville de son équipe.

Plus tard, une fois propriétaire des Indians, Veeck n'avait pas oublié sa menace. Il a quitté la Floride. Certains diront qu'il a raconté cela pour se faire bien voir dans son livre, présentant les choses d'une belle manière, car il est certain que l'opportunité économique a aussi joué son rôle. Quelques mois plus tard, il a fait venir dans son équipe Larry Doby, le deuxième homme noir à jouer dans les Majeures et le premier dans la Ligue américaine.

Bill Veeck et Larry Doby

Bill Veeck et Larry Doby - Photo : azcentral.com

En même temps qu'il offrait un spectacle sportif certain à l'Arizona, il a démontré la tolérance qui y régnait. Larry Doby y a toujours été encouragé par les spectateurs, au même titre que les autres joueurs de son équipe. Et cela, peu importe sa couleur de peau.

C'est ainsi que la Ligue des Cactus a pris forme officiellement en 1950 lorsque d'autres équipes se sont jointes aux Giants et aux Indians.

Source : azcentral.com

Abonnez-vous à notre infolettre

Damien

Le virus du baseball m'a contaminé il y a quelques années. Suivre la MLB depuis la France est un vrai défi mais avec Passion MLB c'est plus facile!

Autres articles

22 mai 2019

Josh Hamilton livre le combat de sa vie pour ses filles

Que fait Josh Hamilton par les temps qui courent? Il reste occupé avec ses filles et son ranch. L’histoire pourrait […]

Lire la suite
22 mai 2019

Marcus Stroman ne se gêne pas pour critiquer Alex Cora

Chez les Jays, la figure la plus polarisante est sans aucun doute Marcus Stroman. L'artilleur de l'équipe, qui ne reçoit […]

Lire la suite
22 mai 2019

Les Indians libèrent Carlos Gonzalez

L'ancienne gloire des Rockies, maintenant un membre des Indians de Cleveland, vient d'être désigné pour assignation par sa nouvelle formation. […]

Lire la suite
22 mai 2019

La mère de tous les vices

Soyons un peu honnêtes : le baseball comme nous le connaissons est malade. Les retraits sur des prises dépassent les coups […]

Lire la suite
Tous droits réservés © 2019 Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram