fbpx

30/30 : Diamondbacks de l’Arizona

30/30 : L'équipe de Passion MLB vous présente une formation par jour afin que vous soyez fins prêts pour la saison. Les mouvements de l'entre-saison, les forces, les faiblesses et ce que l'on peut s'attendre de chacune d'entre elles.


Malgré une saison respectable l'an passé, les Diamondbacks de l'Arizona rivaliseront certainement pour le dernier rang de la division ouest de la ligue nationale, selon moi. Sans contredit cette équipe a perdu le coeur de sa formation et être compétitive relèvera du miracle. Nous pouvons aisément affirmer que l'Arizona ne participera pas aux séries d'après-saison, en partie, en raison de la force de la division ouest.

dbacks2
Photo : AP Photo/Matt York

Départs et arrivées

Plus tôt, je parlais du coeur de l'équipe, voici ce qui le composait. L'excellent Paul Goldschmidt a été échangé aux Cardinals de Saint-Louis, ce qui fera extrêmement mal à l'alignement des frappeurs. Comment peut-on voir disparaître 30 circuits, 30 doubles et 100 points produits sans en payer le prix? Que dire de Patrick Corbin qui a préféré s'entendre avec les Nationals de Washington? Quand votre deuxième meilleur lanceur quitte avec ses 200 manches lancées et plus de 240 retraits au bâton, la rotation en souffrira évidemment. Quant à A.J. Pollock, il a choisi de joindre les rangs de leurs ennemis de division, les Dodgers de Los Angeles, pour plusieurs millions de dollars. Le dossier de Zack Greinke sera également intéressant à suivre. On se demande s'il voudra faire partie d'un semblant de reconstruction, et ce, même s'il a stipulé ne pas vouloir être échangé.

Celui qui pourrait causer une certaine surprise est Merrill Kelly. Ce lanceur a passé les quatre dernières saisons en Corée où il a vu sa vélocité augmenter. Les DBacks espèrent qu'il devienne le Miles Mikolas de l'an dernier. Ce dernier vient de signer un contrat de deux ans à raison de 5,5 millions de dollars. Greg Holland se joindra également à l'enclos de releveurs de l'Arizona. Il avait été atroce à Saint-Louis, mais excellent avec les Nats, il pourra être le closer pour débuter la saison. Toutefois, les dernières saisons ont prouvé qu'il excelle mieux dans un rôle de releveur plutôt que de closer.

dbacks3
Photo : AP Photo/Ross D. Franklin

Forces et faiblesses

De toute évidence, les lanceurs seront l'ultime force de l'équipe alors que les Greinke, Ray et Miller pourraient sauver l'année 2019. Mais encore là, tout dépendra de la façon dont la direction gérera le dossier de leur as vieillissant. Pour ce qui est des faiblesses, selon moi, ce sera la puissance au bâton. Les départs de Goldschmidt et Pollock se feront sentir. Est-ce que Peralta, Ahmed et Marte sauront les remplacer? C'est à voir.

Bref, ce n'est pas une saison de rêve qui s'annonce en Arizona. Ce n'est pas une reconstruction proprement dite, mais la direction espère encore libérer du salaire, donc l'équipe pourrait encore changer afin de miser sur l'avenir. Les Dodgers et les Rockies seront de nouveau les deux équipes de tête et les DBacks auront difficilement la chance de participer aux séries. Ils devraient regarder vers l'avenir et miser sur de bons choix au repêchage pour bâtir leur prochaine formation.

À lire : Équipe précédente du 30/30 : Giants de San Francisco

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

MLB en bref : De grosses offres pour Harper | Hommage à Bautista | Mariano Rivera dans l’eau chaude?

Le propriétaire des Rays regrette de ne pas avoir été assez agressif

Suivant