Dylan Stezzi

Profilage sur les gauchers au baseball

Mon billet en lien avec le documentaire The Battered Bastards of Baseball m’a directement inspiré cet article. Dans cette équipe de marginaux, on y apprend que le receveur était gaucher et que cela n’arrive jamais. Cela a piqué ma curiosité. J’ai donc fait des recherches et, tout à fait, à part quelques exceptions, évidemment, jamais il n’y a de receveurs gauchers.

Puis, en grattant plus, j’ai aussi vu qu’il n’y avait presque jamais de joueurs d’avant-champs gauchers, outre ceux jouant au premier but. Quand même! Vite comme ça, je suis persuadé que comme moi quand j’ai appris la nouvelle, dans votre tête, vous réfléchissez à des joueurs gauchers à ces positions, n’est-ce pas?

Dale Long a brièvement été receveur
Dale Long, un ancien Pirates, a brièvement été receveur gaucher avec les Cubs. Photo : James G. Kligensmith/Pittsburgh Post-Gazette

Les théories

Les gauchers sont soit joueurs de champ s’ils sont de bons cogneurs, joueurs de premier coussin s’ils sont moins agiles, mais surtout, lanceurs. De ce que j’ai compris par les lectures effectuées, on « pousse » un peu les jeunes joueurs gauchers à devenir lanceurs. Nul besoin de vous expliquer pourquoi ici.

Dans le cas du receveur, plusieurs raisons justifient pourquoi les gauchers ne jouent pas derrière le marbre. Primo, comme il y a plus de frappeurs droitiers que gauchers, en cas de vol de but, du premier au deuxième, mais surtout, du deuxième au troisième, le receveur se verrait gêné par le frappeur pour lancer. De plus, comme le baseball est une question de millisecondes, l’homme masqué se devrait d’attraper la balle et effectuer un pivot afin de lancer la balle convenablement vers son coéquipier, ce qui serait une perte de temps.

Publicité

Benny Distefano, probablement le plus connu des receveurs gauchers...et l'un des derniers
Benny Distefano, probablement le receveur gaucher le plus connu. Photo : Pirates de Pittsburgh

Pour les joueurs de positions, troisième et deuxième but ainsi qu’arrêt-court, les raisons pour justifier des joueurs lançant de la droite sont aussi de l’ordre de la temporalité. Un droitier attrape la balle et est déjà dans son axe pour effectuer le relais. Le gaucher, lui, se devrait de pivoter afin de relayer la balle à son coéquipier. Comme on sait, les jeux au premier coussin, notamment, sont souvent serrés et avec les nouvelles règles de reprises vidéos, chaque millième de seconde compte. Ce pivot serait donc aussi considéré comme une perte de temps.

Le baseball se joue toujours dans le même sens. Si le sport se jouait dans le sens des aiguilles d’une montre, ce serait le contraire. Les receveurs et joueurs de positions ne seraient jamais droitiers, vous comprenez la logique.

Mon interprétation

Je crois que le baseball est dû pour du changement. Si l’on encourageait les jeunes gauchers à jouer à la position qu’ils veulent vraiment au lieu de les décourager, le baseball pourrait former de bons joueurs qui sauraient trouver des techniques afin de s’adapter au contexte. J’y crois sincèrement.

De plus, plus particulièrement pour les receveurs, il y a de plus en plus de frappeurs gauchers donc l’argument n’est plus tant d’actualité.

Publicité

Je trouve dommage de stigmatiser ainsi les êtres humains que sont les joueurs, simplement par rapport à leur attribut physique. Cependant, je ne suis que partisan. Les raisons sont fort probablement valables.