fbpx

Ma soirée avec le Doc

Ce que l’on attendait tous, le cœur un peu serré, est finalement arrivé ce soir : Roy « Doc » Halladay est un membre du Temple de la renommée du baseball. Il n’y avait aucun doute que le Doc y accéderait un jour. Peu de lanceurs peuvent se vanter d’avoir des statistiques aussi reluisantes que lui. Halladay compte deux saisons de plus de 20 victoires. Ajoutons à cela deux trophées Cy Young, huit participations au Match des étoiles, 67 matchs complets, et un légendaire match parfait. En plus de Cooperstown, le Doc est immortalisé à Toronto, à Philadelphie et au Temple de la renommée du baseball canadien. Bien qu'il nous ait quittés trop tôt, il restera à jamais dans l'histoire.

Une pièce d’histoire

Alors que Roy Halladay entre à Cooperstown, une de mes nombreuses reliques de baseball s’en rapproche : ma balle du Doc.

C’était le 5 mai 2011. J’étais en voyage scolaire à Philadelphie. Le matin, j’ai vu que les Nationals visitaient les Phillies au Citizen Bank Park. Avec un groupe d’amis, nous nous sommes procuré des billets pour aller encourager les "Expos". Sur la butte pour les Phillies ce soir-là, nul autre que Roy Halladay.

Nous ne pouvons pas nous plaindre du spectacle qu’il a offert : sept manches, dix retraits sur des prises, aucun but sur balles et seulement deux points accordés. Cependant, mon souvenir le plus fort est survenu en début de deuxième manche. Le frappeur faisant face à Halladay a réussi à rester en vie en envoyant une fausse balle dans les gradins, directement vers ma section. L’homme assis à côté de moi, Ron (ou Rod, on ne sait plus), a bondi et bloqué la balle avec son bras. Il s'est penché, l'a ramassé, l'a regardé et me l'a tendue : « For you kid! ».

Rod, Ron on ne sait plus.
Ron, la balle et le jeune Fred - Photo: Phillippe Beauchamp

Je n’ai aucune idée de la raison pour laquelle il a fait ça, mais même toute la bière que je lui ai payée ce soir-là ne suffit pas à le remercier. C’est encore aujourd’hui la seule balle que j’ai eue lors d’un match des Majeures, et c’est maintenant une pièce d’histoire.

Très peu, mais tellement à la fois

Vous me direz que c’est très peu, que c’est juste une balle, mais pour moi, c’est un souvenir incroyable. Et aujourd’hui, voilà que c’est devenu une relique légendaire.

À ceux qui étaient avec moi ce soir-là, vous aviez peut-être oublié tous ces détails, mais sachez que vous avez vu un monstre du sport, un monument, une légende.

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

Quatre immortels de plus entrent au Temple de la renommée

MLB en bref : Ryan Goins à Chicago | Jugement pour Cabrera

Suivant