fbpx

Ah si j’étais Bryce Harper …

L'année 2018 tire à sa fin et on ne sait toujours pas pour quelle formation jouera Bryce Harper la saison prochaine. Les choses traînent comme l'hiver au Québec qui vient à peine de commencer et qu'il me tarde déjà de voir finir. Non pas que je n'aime pas l'hiver, mais je préfère surtout le baseball qui reprend ses droits à la fin de celui-ci, alors faut que ça passe vite. Bryce Harper fait durer le suspense. Il joue avec nos nerfs. Les 30 équipes de la MLB le veulent. Bryce, lui, n'a qu'à choisir, alors pourquoi autant d'attente?

Millionnaire à 19 ans

Bryce, je ne sais pas ce qu'il attend. Un gros contrat ça c'est certain. Les joueurs de baseball n'échappent pas à la règle. Les meilleurs d'entre eux veulent battre des records aussi bien sur le terrain qu'avec un crayon entre les mains au moment de signer le chèque. C'est ainsi.

Il m'arrive de me mettre dans la peau de Bryce Harper par moment et de me questionner sur cette soif pour le billet vert. À seulement 26 ans et depuis ses débuts en 2012, Harper a déjà amassé plus de 47 millions de dollars. Pas si pire.

Une légende comme Nolan Ryan (27 saisons en MLB et 5714 K) a gagné "seulement" 26 millions de dollars sur l'ensemble de sa carrière sans jamais empocher plus que 4,5 millions $ sur une saison. Même si on parle d'une autre époque, on est en droit de comparer.

À 18 ans, Bryce s'engageait avec les Nats pour 500 000 dollars et touchait le même salaire la saison suivante. À même pas 20 ans, Bryce était déjà millionnaire.

De 2013 à 2015, Bryce empochait en moyenne 2 millions $ par saison, avec un pic à 2,5 millions en 2015. À ce stade-là, il est normal d'en vouloir plus. Je ne lui en veux pas. En 2016, il a touché 5 millions et l'année suivante un peu plus de 13 millions de dollars. En 2018, c'est plus de 21 millions de dollars que le joueur accueillait dans son compte en banque.

Pas assez d'une vie pour tout dépenser

Non pas que tout cet argent ne soit pas mérité, et Bryce Harper "vaut" sans doute un bon salaire, mais diable pourquoi être aussi gourmand? Si j'étais Bryce Harper, je me contenterais de 20 millions par saison. À 26 ans et en pleine santé, je pourrais jouer encore au moins 13 saisons. Je vous laisse faire le calcul et admirer les 260 millions de dollars qui viendraient garnir vos caisses. Bien assez d'argent pour toute une vie peut-être même trop.

J'aurais beau voyager en classe affaires et acquérir deux maisons la même semaine, j'aurais toujours autant de blé en poche. J'aurais beau dépenser à outrance, l'argent reviendrait aussi vite dans mon compte en banque.

Avec une belle gueule en prime et des contrats publicitaires à la pelle pour se faire encore plus d'argent, mon choix d'équipe serait fait depuis longtemps. J'irai jouer là où j'aurais du fun, car le baseball est un jeu .

Alors si j'étais Bryce Harper, je m'empresserai de signer avec les Cubs pour y rejoindre mon ami d'enfance Kris Bryant. Le génial Joe Maddon serait mon gérant et le malin Theo Epstein mon patron, je jouerai dans un beau stade avec des partisans qui aiment leur équipe. Je vivrai dans une superbe ville qui respecte ses stars et où il est encore possible d'aller manger un burger sans se faire harceler par des fans hystériques. Oui, il fait bon vivre à Chicago. Bryce serait bien là-bas, lui et sa famille.

Laisse tomber le contrat record, Bryce. Accepte 20 millions par saison, ton avenir est déjà tout tracé, tu seras heureux et tu n'auras pas à jouer avec le poids d'un contrat énorme sur le dos. Un contrat que les requins du baseball ne manqueront pas de te rappeler si tes stats ne suivent pas.

Un contrat de 20 millions par an, c'est énorme.

Le monde du baseball te regarde et t'attend, Bryce.

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur email
Précédent

Voici pourquoi les Nats ne devraient pas porter un uniforme des Expos

Confessions d’un ancien placier des Expos

Suivant